Tennis : Novak Djokovic reste invaincu

Tennis : Novak Djokovic reste invaincu

Novak Djokovic (N°3) est toujours invaincu cette saison après avoir remporté dimanche le tournoi Masters 1000 d’Indian Wells avec une victoire en finale sur Rafael Nadal, N°1 mondial. Le Serbe de 23 ans s’est imposé 4-6, 6-3, 6-2 au terme d’une rencontre de haute volée pour s’adjuger son troisième tournoi de la saison (après l’Open d’Australie et Dubaï). Il surfe une vague de vingt victoires d’affilée, en comptant ses deux succès en finale de Coupe Davis en décembre contre la France. «On en revient à la même histoire: je joue en confiance, je sens bien la balle sur le court, je joue le meilleur tennis de ma vie», a dit «Djoko». Il est devenu lundi N°2 mondial, au détriment du Suisse Roger Federer (N.3), qu’il a battu pour la troisième fois en deux mois samedi en demi-finale du BNP Paribas Open dans un match aux airs de passation de pouvoir. Le «Djoker» a remporté le 21e titre de sa carrière et son deuxième dans le désert californien (après 2008) alors que Nadal a lui échoué dans sa quête d’un 19e titre en tournoi Masters 1000, les plus relevés après les Grand Chelem. Avant Indian Wells, l’Espagnol de 24 ans n’avait plus joué sur le circuit depuis sa blessure à une cuisse en quart de l’Open d’Australie, fin janvier. «Cette finale est déjà un résultat fantastique après un temps d’absence, a déclaré Nadal. Bravo à Novak, c’est difficile de mieux commencer une saison.»
Casquette aux couleurs de la Serbie vissée sur la tête, Djokovic a répondu : «Rafa, tu es le plus grand joueur de tous les temps». «Merci à Novak d’avoir dit ça mais ce n’est pas vrai», a ensuite déclaré un Nadal gêné en conférence de presse. Face à un des meilleurs «retourneurs» de service du circuit, Nadal n’a pas été assez performant au service (42% de premières balles). «Mon service ne m’a pas permis de jouer relâché du fond du court a analysé Nadal. On ne gagne un match contre Djokovic avec des deuxièmes services… C’est pour ça que j’ai perdu six jeux d’affillée à un moment (entre la fin du deuxième set et le début du troisième).» Usé par un très long dernier jeu de la seconde manche (plus de dix minutes), dans lequel il n’a cédé qu’à la sixième balle de set pour Djokovic après avoir eu une balle débreak, l’Espagnol a clairement baissé de niveau en début de troisième manche, accumulant les erreurs et les frustrations. Le «Djoker» a construit sa victoire à ce moment-là, en prenant les deux premiers jeux service de Nadal et en tenant sa mise en jeu de façon impressionnante, avec un seul point accordé à l’Espagnol au service dans cette manche. Du grand art. «Ce jeu où je garde mon service pour gagner le set à 5-3 dans la deuxième manche est capital, a indiqué Djokovic. A partir de là, j’étais sur une bonne dynamique, ce ne sont que quelques points qui ont fait basculer le match.

  Benoît Petit AFP

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *