Tennis : Un air de déjà vu à l’US Open

Tennis : Un air de déjà vu à l’US Open

L’US Open ne fait pas dans l’originalité: les quatre premiers qualifiés masculins, lundi, pour les quarts de finale étaient déjà présents à ce stade l’an dernier. Roger Federer, le triple champion en titre, a enregistré sa 24e victoire consécutive sur le ciment de Flushing Meadows en disposant en quatre sets (3-6 6-4 6-1 6-4) de Feliciano Lopez, 60e mondial. Gaucher, l’Espagnol a posé de sérieux problèmes au numéro un mondial, mais celui-ci a su placer une accélération foudroyante à la fin du deuxième set avant de contrôler.
«A un set zéro contre moi et 4-4, j’ai juste espéré qu’il ne continue pas à jouer aussi bien», a dit Roger Federer. «On sait que c’est un super joueur, je l’ai côtoyé chez les juniors.» En quart de finale, le Suisse retrouvera, ce mercredi, l’un de ses martyrs préférés : Andy Roddick (tête de série numéro 5). L’Américain a bénéficié de son deuxième abandon de la quinzaine. Après l’Argentin José Acasuso au deuxième tour, Tomas Berdych (n 9). Victime de problèmes respiratoires, le Tchèque a préféré jeter l’éponge alors que le score était en sa défaveur (7-6 2-0).
 Un Roddick-Federer. Déjà défait à treize reprises – contre un seul succès qui remonte à 2003 – par Roger Federer, Roddick espère signer l’impensable exploit, même s’il reste sur deux souvenirs douloureux face au numéro un mondial : ici même en 2006 en finale et le 26 janvier, en demi-finale à Melbourne, où il a reçu une correction mémorable (6-4 6-0 6-2). «L’Australie, c’est du passé», a assuré Andy Roddick. «Ce sera probablement une session (de nuit), la foule sera électrique et j’espère saisir cette opportunité.» En tout cas, il sera le seul espoir américain. Ces huit dernières années, il y avait au moins deux joueurs américains au stade des quarts de finale, mais Andy Roddick a été « lâché » par James Blake (n 6). Celui-ci n’a pu concrétiser trois balles de match face à Tommy Haas (n 10) et il a connu un nouvel échec en cinq sets (4-6 6-4 3-6 6-0 7-6). Curieusement, les deux derniers points ont été arbitrés par la vidéo. Celle-ci a été favorable une fois à James Blake, mais pas la deuxième.
 Déjà vainqueur à la limite de Sébastien Grosjean au troisième tour, l’Allemand retrouvera en quart de finale Nikolay Davydenko (n 4), absolument pas menacé (6-1 6-3 6-4) par le Sud Coréen Hyung-Taik Lee, 43e mondial. La bagarre s’annonce indécise. Le Russe a remporté en cinq sets leur confrontation l’an dernier à Flushing Meadows. Mais Haas a pris sa revanche en janvier à Melbourne, toujours en cinq sets.
Vers une demi-finale 100% russe ? Dans le tableau féminin, la partie basse du tableau – incroyablement moins relevée – livre peu à peu son verdict. Les deux dernières Russes en lice, Svetlana Kuznetsova (n 4) et Anna Chakvetadze (n 6) ont franchi avec aisance le cap des huitièmes de finale. La championne 2004 a dominé la Biélorusse Victoria Azarenka 6-2 6-3 et se frottera en quart de finale à Agnes Szavay, 31e mondiale. La Hongroise a dominé l’Ukrainienne Julia Vakulenko 6-4 7-6.
Kuznetsova et Szavay se sont affrontées, il y a dix jours en finale du tournoi de New Haven. La Russe avait alors profité de l’abandon de son adversaire, blessée au dos. Victorieuse 6-1 7-5 en session de nuit de l’Autrichienne de 16 ans Tamira Paczek, Anna Chakvetadze, 20 ans, s’est qualifiée pour son troisième quart de finale de l’année (après Melbourne et Roland-Garros). Elle partira légèrement favorite face à l’Israélienne Shahar Peer (n 18), qui a fait tomber de son nuage la Polonaise Agnieszka Radwanska (n 30), tombeuse de Maria Sharapova au tour précédent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *