Tergat : nouveau roi du marathon

Tergat : nouveau roi du marathon

Paul Tergat a réussi un très beau retour sur la scène athlétique mondiale. Dimanche à Berlin, le vétéran kenyan est devenu le premier homme à courir sous la barre des 2 heures et 05 minutes, réalisant ainsi la nouvelle meilleure performance mondiale. Il a couru les 42,195 km en 2 heures 04 minutes et 55 secondes, améliorant ainsi de 43 secondes l’ancienne meilleure performance détenue par Khalid Khannouchi en 2 h 05 min. 38 sec. Ce dernier, absent à Berlin, était le roi du marathon depuis celui de Chicago, aux Etats-Unis, en 1999, record qu’il avait ensuite abaissé au marathon de Londres en 2h 05 min. 38 sec. le 14 avril 2002. Avant Berlin, Tergat avait déjà réussi le deuxième meilleur temps de l’histoire du marathon en terminant à Londres deuxième, derrière Khannouchi à dix secondes. A Berlin, le Kenyan empoche ainsi une prime de 30.000 euros pour sa victoire et 50.000 euros pour avoir réalisé une meilleure performance mondiale. Après l’arrivée, il s’est déclaré «heureux d’avoir battu le record». «En course, je me suis rendu compte que nous étions sur la voie d’un très grand chrono et j’ai fait attention de ne pas forcer le tempo: cela a été payant», a-t-il ajouté. Dimanche, le Kenya a dominé les débats de ce 30ème marathon de Berlin. Avec un temps idéal, frais et ensoleillé, les Kenyans ont réussi un triplé, Tergat, 34 ans, s’imposant devant ses compatriotes Sammy Korir et Titus Munji. La course a été très serrée et n’a connu de dénouement que vers la fin. Korir (2h04:56.), qui servait de lièvre à son compatriote, est également resté nettement sous l’ancienne meilleure performance mondiale de Khannouchi. A 32 ans, ce coureur relativement anonyme de l’armada kenyane a pulvérisé son meilleur chrono qui était de 2h 08 min. 02 sec. depuis 1997. Tergat a donc été couronné roi de la distance à l’issue de son sixième marathon seulement. Sa victoire à Berlin est également la première de sa carrière de marathonien. Il avait dû se contenter jusque-là de trois deuxième et deux quatrième places. Mais Tergat dispose d’un très joli palmarès de courses de fond : deux fois médaille d’argent sur 10.000 m aux Jeux Olympiques de 1996 et 2000, deux médailles d’argent sur 10.000 m aux Championnats du monde (1997-99) et une fois médaille de bronze (95), quintuple champion du monde de cross-country, détenteur de la meilleure performance mondiale sur le semi-marathon (59 minutes 17 secondes) et double champion du monde sur cette distance. Pendant de longues années, sa carrière a été dominée par sa rivalité avec le double champion olympique éthiopien sur 10.000 m Hailé Gebreselassié et il avait un temps, en 1997, détenu le record du monde du 10.000 m (26:27.85). Leur duel avait donné lieu aux J.O. de Sydney en 2000 à l’un des 10.000 m les plus palpitants de l’histoire, Tergat ne s’inclinant au sprint que de neuf petits centième de seconde.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *