Timide mais costaud

Timide mais costaud

«Je suis très heureux d’avoir un joueur de cette qualité », tels étaient les propos de l’entraîneur de Norwich City, Nigel Worthington, sur le site Internet du club (www.canaries.co.uk), juste après le transfert de l’international marocain Youssef Safri au club anglais, sacré champion de la D2 cette saison et nouveau promu de la Premier League.
Après avoir passé plus de trois ans au club de Coventry, où évoluait avant lui l’international marocain, actuellement sociétaire du club espagnol de l’Espagnol de Barcelone, Mustapha Hadji, Safri est de retour à la première division anglaise. Une nouvelle aventure et un nouveau défi attendent l’international marocain. Safri, qui a signé un contrat de deux ans pour la bagatelle somme de 800 000 euros, est considéré comme l’un des piliers de l’équipe nationale.
Le témoignage de Badou Zaki en dit long sur le rôle de ce joueur au sein de l’effectif des Lions de l’Atlas. « Safri est l’un des rares joueurs à remplir deux missions, jouer le rôle de catalyseur entre la défense et l’attaque, mais il est aussi un excellent récupérateur. Ce que j’aime le plus chez Safri c’est son aspect athlétique », avait déclaré Zaki, interrogé sur ce qu’il pensait de l’ex-joueur du Raja de Casablanca, âgé aujourd’hui de 27 ans. Tout au long de son parcours avec Coventry, Safri a joué 98 matches et a marqué un seul but. Lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations, qui a eu lieu en Tunisie, Safri a été l’un des artisans de la belle prestation des Lions de l’Atlas, notamment face à l’équipe du Bénin où il a inscrit l’un des quatre buts des Lions de l’Atlas.
Avant de rejoindre le championnat anglais, Safri a parcouru un long chemin. Après avoir fait ses débuts avec l’équipe du Rachad Bernoussi, son club d’origine, le milieu de terrain du onze national a rejoint l’équipe du Raja de Casablanca avec laquelle, il a remporté plusieurs titres, dont celui de champion du Maroc à maintes reprises, de Ligue des Champions et de champion d’Afrique avec l’équipe nationale juniors dirigée à l’époque par le cadre technique national Rachid Taoussi et qui comptait dans ses rangs des joueurs comme Adil Ramzi, Hicham Zerouali, Faouzi Brazi, Skitioui, Jermouni, Jebrane, Karbouch. Il avait également participé avec les Verts au premier championnat du monde des clubs de football 2000 qui s’est déroulé au Brésil. Les Aigles Verts, menés par l’argentin Oscar Fullone, même s’il n’a pas fait le déplacement avec son équipe, avaient laissé une belle prestation, notamment face à l’un des grands clubs au monde le Real Madrid.
Ce joli parcours ne pouvait passer inaperçu. Sollicité par le sélectionneur national, le fameux Humberto Cuelho, Safri a disputé ses premiers matchs avec les Lions de l’Atlas en 2000. Depuis, le numéro 15 a acquis plus d’expérience et de maturité, mais il est resté fidèle aux couleurs nationales.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *