Touhami Chniouer : «Le judo marocain sera bien représenté aux JO de Londres»

Touhami Chniouer : «Le judo marocain sera bien représenté aux JO de Londres»

ALM : Quel commentaire faites-vous pour l’élimination des judokas nationaux lors des Championnats du monde de judo tenus du 23 au 28 août à Paris?
Touhami Chniouer : Il faut savoir que ces Championnats du monde qui se sont déroulés à Paris ont été les derniers avant les Jeux olympiques de Londres-2012. En plus du titre mondial, il y avait des points à récupérer pour la qualification olympique. Chaque pays avait le droit d’engager deux judokas par catégorie de poids, 132 pays étaient présents et pas moins de 864 judokas, le niveau était donc des plus élevés. Un grand nombre de champions mondiaux ou olympiques ont été éliminés dès le premier tour. Pour revenir à la participation marocaine, il faut d’abord souligner que nos judokas ont combattu sans complexe, la plupart de nos champions ont été confrontés dès les premiers tours à des judokas de renommée mondiale, olympique ou classés en tête du classement du «ranking liste mondiale». C’est le cas de Safouane Attaf qui a surclassé en quelques secondes l’Australien Iverson Bren, avant de rencontrer Mamadli Elnur d’Azerbaïdjan, champion olympique à Pékin. Attaf a mené tout le combat, il a marqué un yuko que les arbitres n’ont pas compté, le temps réglementaire (5mn) s’est terminé avec un score nul, les prolongations (3mn) se sont soldées aussi par un score nul et contre toute attente les arbitres ont désigné au drapeau Mamadli vainqueur. Tout le monde a jugé que Attaf a été volé, et qu’il méritait amplement la victoire. Vous voyez donc que le niveau était très relevé, malgré cela je le répète encore une fois, nos judokas ont combattu sans complexe, certains ont même gagné 1 ou 2 tours, c’est le cas de Attaf, Moudatir, Idrissi Wafae et Aït Ali Fatima Zahra, ils ont récolté de précieux points de qualification.

Certaines personnes affirment que la Fédération du judo a fait appel aux judokas débutants au lieu d’appeler les judokas de haut niveau. Qu’en pensez-vous?
Ce sont de simples mensonges qui ne méritent pas de réponse, les détracteurs peuvent penser ce qu’ils veulent, n’empêche la vérité est tout autre, je vous confirme que le Maroc était représenté par ses meilleurs judokas qui sont d’ailleurs boursiers du Comité national olympique marocain (CNOM) dans le cadre de la politique du sport de haut niveau et la préparation des Jeux olympiques 2012.

Qu’en est-il de la participation des judokas nationaux aux JO de Londres?
Je vous garantis que le judo marocain sera présent aux Jeux olympiques de Londres, nous espérons être en grand nombre, mais ce qui nous intéresse le plus c’est de pouvoir représenter le Maroc dignement et de décrocher enfin une médaille, ça sera dur mais pas impossible.

A votre avis que manque-t-il au judo national?
Le judo marocain progresse doucement mais sûrement, il nous manque de confirmer à l’échelon mondial, cela demande un peu de temps et de la patience, on ne doit pas encore nous juger sur nos participations mondiales, nous avons besoin d’amener nos judokas vers une maturité afin qu’ils assument leurs responsabilités. Cela a commencé depuis 2009 avec le don royal et l’avènement de la politique du sport de haut niveau. Nous devons construire et gérer surtout les échecs, les résultats viendront, si on nous aide et l’on nous fait confiance. Nous allons faire notre bilan avec les responsables techniques de la Fédération et mettre en place une stratégie qui pourra surtout nous permettre de qualifier un maximum de judokas et surtout accompagner les judokas susceptibles de hisser le drapeau marocain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *