Tournoi de Doha : la victoire des russes

La Russe Nadia Petrova, tête de série N.2, a contraint Amélie Mauresmo (N.1) à patienter encore un peu avant de redevenir numéro un mondiale, en battant la Française en finale du tournoi de tennis de Doha samedi 4 mars en deux manches, 6-3, 7-5. Mauresmo, qui pouvait détrôner dès lundi la Belge Kim Clijsters de la première place en cas de succès en finale, est cependant assurée de le faire à l’issue du tournoi d’Indian Wells, dans deux semaines. "Kim ne joue plus depuis quelques semaines, donc je serai de toute façon la nouvelle numéro un, je ne suis pas trop déçue de ne pas avoir réussi à le devenir ici", a commenté la Française. En remportant le deuxième tournoi de sa carrière, après Linz (Autriche) en 2005, Petrova perpétue la tradition des victoires russes à Doha, succédant au palmarès à ses compatriotes Anastasia Myskina (2003, 2004) et Maria Sharapova (2005). "Je n’avais gagné qu’une seule de mes cinq finales avant celle-ci, c’est donc une grande émotion de gagner à Doha, s’est réjoui Petrova. Je savais qu’Amélie serait la joueuse à battre ici et qu’il me faudrait proposer un jeu solide, ce que j’ai fait." Impressionnante depuis son succès au Masters à la fin de l’année 2005, Mauresmo, qui restait sur une très nette victoire sur la revenante suisse Martina Hingis en demi-finale (6-2, 6-2), était pourtant la grande favorite de cette finale.
Mais la jeune Russe, 23 ans, a bien utilisé sa taille (1,78 m) et sa puissance pour maintenir Mauresmo derrière sa ligne de fond de court et la pousser à la faute, profitant aussi de ses faiblesses inhabituelles au service. Le premier set a été marqué par une succession de breaks. Mauresmo perdait d’abord son premier service et permettait à Petrova de mener rapidement 3-0. La Française revenait ensuite à 3-2 à la faveur de son premier break mais les deux joueuses perdaient alors tour à tour leurs services, jusqu’à ce que Petrova remporte enfin sa mise en jeu et le set (6-3). Dans la seconde manche, les deux adversaires se concentraient sur leurs mises en jeu et arrivaient à 5-5 sans perdre leurs services. Deux fautes non provoquées de Mauresmo permettaient cependant Petrova de faire enfin le break. La Russe ne laissait pas passer l’occasion de remporter son deuxième tournoi.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *