Tout est en ordre pour les camerounais

L’équipe du Cameroun devait finalement quitter Paris pour le sud du Japon, mardi vers minuit (22h GMT), après qu’un accord eut été trouvé entre la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) et les joueurs au sujet du versement de primes, a affirmé le président de la FECAFOOT, Mohammed Iya.
La délégation camerounaise, qui devait rejoindre dès le week-end dernier le village de Nakatsue (île de Kyushu), se trouvait toujours mardi dans un hôtel situé près de l’aéroport de Roissy (banlieue nord de Paris), en raison d’un mouvement de grogne des joueurs qui réclament le versement de leur prime individuelle de qualification pour le Mondial, d’un montant de 45.734 euros. « Nous sommes parvenus à un arrangement, et a priori nous partirons vers minuit. Enfin j’espère », a précisé le président de la Fédération camerounaise, Mohammed Iya. Les élus de Nakatsue, 1.400 habitants, avaient fait part mardi matin de leur inquiétude quant à la durée de ce contretemps, leur village ayant déboursé près de 900.000 euros afin d’améliorer les installations sportives et de logement pour la sélection camerounaise.
En raison de ce retard, plusieurs cérémonies ont déjà été annulées, notamment un match d’entraînement prévu avec l’équipe étudiante locale. La rencontre contre une autre équipe locale, initialement prévue pour mercredi soir, a été repoussée à vendredi. Le Cameroun, qui affrontera l’Allemagne, l’Arabie saoudite et l’Eire dans le groupe E, joue dimanche contre l’Angleterre en match amical à Kobe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *