Trois clubs marocains dans la CAF

Trois clubs marocains dans la CAF

Les clubs marocains des FAR, du Raja de Casablanca et de l’Olympique de Khouribga disputeront, le week-end prochain, les matches retour des huitièmes de finale de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF) avec des préoccupations diverses et l’unique objectif de poursuivre leur aventure africaine jusqu’au bout.
Les militaires, auteurs d’une victoire aux dernières 20 minutes du match aller à Rabat (2-0) face au club algérien de Nasr Hussein Dey, seront appelés à confirmer loin de leur base. Une tâche qui ne sera pas de tout repos pour les coéquipiers de Kaddioui devant une formation algérienne qui leur a tenu tête à Rabat et failli arracher un nul précieux. Devant leur public, les Nahdistes tâcheraient de rétablir l’équilibre le plus vite possible avant de chercher à donner le "coup de grâce".
Le club des FAR, conscient qu’Alger constitue une étape cruciale de sa campagne de défense du titre africain, pourrait profiter de l’enthousiasme de son vis-à-vis pour corser l’addition.
L’expérience, la volonté, les qualités physiques et techniques et l’esprit d’équipe, sont autant d’atouts non-négligeables dont dispose le coach Henri Stambouli pour se rattraper de l’élimination prématurée de la Ligue des champions d’Afrique et de la perte du titre du championnat national en faveur du Wydad de Casablanca. En revanche, l’équipe du Raja de Casablanca, tenue en échec (0-0) en match aller à Rabat par la formation tunisienne de l’Espérance Sportive de Tunis (EST), sera acculée à jouer toutes ses cartes pour éviter une élimination fâcheuse pour ce début de saison.
Sortis bredouilles du championnat national et de la Ligue des champions, les Verts devront livrer une lutte acharnée face à un adversaire de taille qui a su garder ses bois intacts, à l’aller, et reporter le combat décisif au retour devant ses inconditionnels.
Reste que le Raja ne manque pas de potentialités pour aller plus loin dans ce championnat à la faveur de l’enthousiasme de ses jeunes joueurs, qui sera sûrement boosté par la rivalité maghrébine qui marque ce duel, et de l’expérience du "renard" Oscar Fullone qui mise souvent sur la jeunesse et ne perd presque jamais.
La fougue de la jeunesse sera également l’arme redoutable de l’ambitieuse formation de l’Olympique de Khouribga. Auteurs d’un nul blanc (0-0) au goût de la victoire devant le Hilal soudanais, en match aller à Omdourman, les Phosphatiers aborderont le retour avec une grande confiance. Cependant, l’OCK devra puiser dans ses ressources pour combler l’absence du gardien Abderrafii Gassi, blessé, du buteur Kamara et du capitaine Abdessamad Ourrad, qui ont cumulé deux avertissements, et de Hicham Mahdoufi, qui a reçu un carton jaune au match aller.
Les Soudanais seront donc attendus de pied ferme par des Khouribguis qui ne cessent de gagner en maturité et peuvent, grâce à leur jeu collectif et leur solidité en défense, prétendre à un rôle d’outsider, voir plus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *