Troussier, à la veille de négociation avec la FRMF

Philippe Troussier est attendu prochainement au Maroc pour y discuter avec des responsables sportifs de la possibilité pour l’entraîneur français d’être désigné directeur général des sélections nationales.
De source proche de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), on souligne qu’un premier contact entre un dirigeant de la FRMF et Philippe Troussier a eu lieu récemment à Paris. C’est notre confrère «Al Mountakhab», qui avait annoncé lundi que le technicien français est attendu au cours de cette semaine au Maroc, afin de «négocier officiellement l’offre» de la Fédération marocaine. Le journal avait précisé que le programme de Troussier à Rabat prévoyait des discussions portant sur la «nature et les objectifs précis» de sa mission en tant que directeur des équipes nationales, ainsi que sur son salaire.
Troussier devrait être désigné, si les discussions aboutissent, patron et coordinateur des trois principales catégories de sélections marocaines (junior, olympique et sélection A).
La nouvelle mission qui devrait être confiée à Troussier n’aura aucun impact sur l’actuel entraîneur des Lions de l’Atlas Badou Zaki, qui, selon un responsable de la FRMF, doit conserver son poste, tout en oeuvrant aux côtés du technicien français. Philippe Troussier, ancien entraîneur du Japon lors du Mondial-2002, connaît très bien le football marocain, et la presse du pays le qualifie de «sorcier blanc».
Le Français, qui possède une résidence à Rabat, avait été l’entraîneur, en 1998, du FUS de Rabat. «Après le Japon, je pense que je dois choisir soigneusement la prochaine équipe que je dirigerai. Quand j’aurai terminé ma cure en France, je rentrerai chez moi au Maroc et je prendrai ma décision en janvier», avait-il déclaré, en réponse à une question sur sa prochaine destination.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *