Tsonga éliminé, Gasquet et Djokovic facilement qualifiés

Accueilli par une énorme ovation sur fond de rock, Tsonga, 20e au classement ATP, n’a jamais réussi à libérer ses coups face au Croate Mario Ancic, 135e joueur mondial mais qui, avant de traverser une année 2007 difficile en raison d’une mononucléose, faisait partie du Top 10 mondial. Dans le premier set perdu 7-5, Tsonga n’a jamais eu l’occasion de prendre le service de son adversaire, l’un de ses points forts, même s’il a mené 5-4 et 0-30 avant qu’Ancic ne sorte de sa raquette une splendide série de services gagnants. Tsonga, en revanche, a cédé son service à 5-5 pour ne plus jamais revenir dans ce set.
Dans la deuxième manche, le Français a pu conserver sa mise en jeu, mais en dépit des encouragements indéfectibles du public marseillais, n’a pas su inverser le cours du jeu, s’inclinant dans le tie-break face à un Ancic qui jouait son premier match de l’année 2008. Tsonga n’a reproduit son niveau de jeu de Melbourne qu’en de trop rares occasions. Il a été malmené par le Croate, qui a très bien servi et n’a rien lâché dès que l’échange durait un peu. « Il a très bien joué, très bien servi surtout, et était très difficile à breaker, mais j’ai fait mon match malgré tout », a déclaré Tsonga après la rencontre. «Ca fait maintenant deux mois que je suis à fond, c’était mon premier tournoi en France depuis l’Australie, j’avais envie de bien jouer, je suis déçu car cela me tenait à cœur », a-t-il ajouté. Le précédent à fouler le court central de l’Open 13, le N.1 français et tête de série N.2, Richard Gasquet, n’a quant à lui éprouvé aucune difficulté pour se débarrasser de l’Italien Simone Bolleli, 65e joueur mondial. Décontracté, le Biterrois a joué son tennis sans forcer pour passer ce premier tour, 6-3, 6-3. Il affrontera le Suédois Robin Soderling (52e) au deuxième tour.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *