Tunisie : le match de la dernière chance

La Tunisie affrontera l’Ukraine dans un quitte ou double. Étant donné qu’un énorme exploit de l’Arabie Saoudite contre l’Espagne reste improbable, la rencontre Tunisie-Ukraine sera décisive pour l’attribution d’un ticket pour les huitièmes de finale.
Le face à face entre les deux équipes se déroulera à Berlin. Un résultat nul devrait suffire aux Ukrainiens pour franchir le cap du premier tour. Mais les protégés de Roger Lemerre, eux, devront impérativement gagner.
Les deux premiers de ce groupe H affronteront en 8e de finale les deux premiers du groupe G où évolue la France. La défense et la concentration seront leurs principaux sujets de préoccupation.
L’équipe ukrainienne a commencé le Mondial par un naufrage face à l’Espagne (0-4) avant de se révolter et d’effacer complètement l’ardoise contre l’Arabie Saoudite (4-0).
La Tunisie, elle, lors de son premier match, s’est contenté d’un nul face à l’Arabie Saoudite (2-2) avant de s’incliner devant les redoutables "matadors" sur un score de (1-3).
Durant leurs deux premiers matches les Tunisiens étaient les premiers à ouvrir la marque, mais s’affaiblissent par la suite. Les "Aigles de Carthage" n’auront pas la mission facile face aux ukrainiens.
En effet, durant leur deuxième match, les protégés d’Oleg Blokhine ont démontré à un nouveau visage, différent de celui de leur première rencontre. Avec un jeu offensif très rythmé, l’équipe de l’Ukraine a imposé à l’équipe de l’Arabie Saoudite un rythme endiablé, ne lui laissant ainsi aucune chance de répliquer. Les Saoudiens, trop surpris, n’ont pas eu le temps de réagir pour minimiser les dégâts. Les Ukrainiens ont fait preuve d’une bonne endurance et une excellente force physique. Les Tunisiens se doivent donc d’être très vigilants. Et ils doivent savoir gérer le temps et éviter les précipitations qui risqueraient de compliquer la situation. Roger Lemerre, le sélectionneur tunisien, espère encore faire appel à Francileudo Santos, son meilleur buteur, blessé à la jambe et absent des deux précédentes rencontres. Cependant, le doute continue à persister autour d’une éventuelle participation du joueur vedette des "Aigles de Carthage".  Blokhine, lui, aura le choix entre deux stratégies : soit défensive en visant d’abord le résultat nul avec la possibilité aussi de jouer des contre-attaques, soit offensive comme ce fût le cas contre les Saoudiens.  L’autre match du même groupe opposera l’Espagne déjà qualifiée à l’équipe de l’Arabie Saoudite. Le pire qui puisse arriver aux Ibériques c’est de finir deuxième de la poule. Chose qui ne peut arriver qu’en cas de victoire de l’Arabie Saoudite. Mais pour cela, il faut qu’un miracle se produise.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *