Un bronze qui vaut de l or : Abdalâati Iguidir offre au Maroc sa première médaille

Un bronze qui vaut de l or : Abdalâati Iguidir offre au Maroc sa première médaille

Abdalaâti Iguidir sauve la face de l’athlétisme national et offre au Maroc sa première médaille lors des Jeux Olympiques de Londres. Une consécration tant attendue par les Marocains. En effet, le jeune athlète s’est illustré mardi 7 août en remportant la médaille de bronze du 1.500 m.
Le natif d’Errachidia, champion du monde en salle (Istanbul-2012), a terminé à la troisième place dans un temps de 3min 35sec 13/100è. L’or a été enlevé par l’Algérien Taoufik Makhloufi (3:34.08), alors que l’argent est revenu à l’Américain Leonel Manzano (3:34.79). Après les cas de dopage décelés chez certains athlètes marocains avant et pendant ces olympiades, «j’avais à cœur d’offrir au Maroc une médaille, à même de redorer le blason du sport national et contribuer, un tant soit peu, à dissiper la déception», a indiqué Iguider à la MAP. «Je suis très heureux pour cette performance. Je la voulais en or cette médaille, mais pour moi, il est important de ne pas sortir bredouille», a déclaré le champion en titre de cette distance en salle, début 2012 à Istanbul. Il s’agit de la 22ème médaille pour le Royaume dans ce rendez-vous planétaire depuis 1960, la 19e pour l’athlétisme national. Lors des JO de Pékin en 2008, Iguidir avait terminé à la 5es place.
On se rappelle tous la performance du jeune athlète lors des précédents mondiaux juniors organisés en 2004 à Grosseto en Italie. Il avait en effet raflé la médaille d’or, et ce malgré la présence de plusieurs athlètes de renommés.
Abdalâati Iguider s’est qualifié hier pour la finale du 5.000m alors que ses compatriotes Soufiane Bouquantar et Aziz Lahbabi ont été éliminés. Les autres athlètes encore en lice sont inscrits au départ du 800m dames Halima Hachlaf et Malika Akkaoui, au marathon Abderrahim Bouramdane, Rachid Kisri, Adil Ennani et Ahmed Baday, en plus de Siham El Hilali, qualifiée pour les demi-finales du 1.500m.
Sont encore en compétition les taekwondoïstes qui devaient entrer en lice hier, à savoir Wiam Dislam, porte-drapeau du Maroc lors de la cérémonie d’ouverture de ces Olympiades, Sanae Atebrour et Issam Chernoubi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *