Un café avec…Nezha Bidouane, Ancienne championne spécialiste des 400 m haies.

Un café avec…Nezha Bidouane, Ancienne championne spécialiste des 400 m haies.

ALM: Café ou un thé?

Nezha Bidouane : Comme nous sommes en milieu de journée je préfère un bon thé marocain.

Êtes-vous prête à briguer une première place lors des prochaines Législatives et devenir la première femme chef de gouvernement ?

Vous pensez que je puisse faire l’affaire? Vous savez, dans une société chacun doit avoir son positionnement en fonction de ses capacités et de sa vocation. La mienne est de faire dans la promotion sociale en utilisant l’exercice physique et le sport comme moyen de développement humain. Je me sens très bien et très heureuse dans ce que je fais, au contact permanent et désintéressé quasi quotidien avec les femmes et les jeunes de mon pays.
 
Votre plat marocain préféré ?

Je ne vous cache pas que j’aime beaucoup la cuisine marocaine. Le goût y est relevé et bien particulier. Ce goût est dans nos gènes. Nous naissons avec. Je ne saurais vous dire ma préférence. J’aime tout. Mais puisque je dois préciser un plat alors je vous dis le couscous.

Et quel plat savez-vous préparer ?

J’aime bien m’attarder et préparer le poisson mcharmel mais vraiment à la façon très traditionnelle avec une farce aux herbes bien de chez nous.

Vous supportez le Raja ou le Wydad ?

Je supporte le bon jeu et le fair-play mais j’avoue avoir un faible pour les FAR. Cela remonte à ma prime enfance. J’ai grandi au milieu de nombreux fans des FAR…

Comment trouvez-vous la chanson de Zina Daoudia «Aitini Saki» (Donne-moi mon sac) ?

Daoudia en tant qu’artiste a le droit de chanter ce qu’elle veut. Le public a aussi le droit d’aimer, d’apprécier beaucoup, modérément ou pas du tout. Ce qui arrive là me rappelle l’histoire de Najat Aatabou. Au début elle était simplement boycottée par les radios. Elle a persévéré et aujourd’hui elle est l’une des stars de la chanson marocaine les plus admirées. L’art ne doit pas être censuré sous quelque forme que ce soit. Après, le temps et le public en décident toujours dans le bon sens.

Et quel chanteur marocain vous charme le plus ?

Encore une fois je suis simple dans mes goûts. J’adore la musique marocaine, notamment celle de Abdelwahab Doukkali en particulier ou encore Naima Samih.

Barça ou Real ?

Réal… comme ceux et celles de ma génération. Après, mes enfants sont Barça alors je suis aussi un peu Barça.
 
Suivez-vous des émissions de télé-réalité étrangères à l’instar de Kim Kardashian ?

Non, pas du tout ; le voyeurisme et le jeu avec les émotions des gens ce n’est pas mon genre même si toute une vie durant j’ai pratiqué du sport de haut niveau et là aussi c’est une question de jeu avec l’affectif mais différente et saine.

Votre dernier film au cinéma ?

J’ai revu avec un grand plaisir Gatsby le Magnifique. Celui de Robert Redford. La reprise avec De Caprio ne m’a pas emballée.

Votre dernier coup de folie ?

J’ai fait l’aller et retour Rabat-Agadir dans la même journée. Rien d’original n’est-ce pas ?

L’endroit le plus sympa où vous avez mis les pieds ?

Bine El Widane et Azilal il y a deux semaines
 
Ce que vous n’avez jamais le temps de faire ?

Me reposer. Natsanat Le3dami.

Si vous gagnez un milliard, vous en faites quoi ?

Je le reverse à mon association Femmes Réalisations et Valeurs et j’en serais très heureuse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *