Un match décisif aux allures de suspense

Un match décisif aux allures de suspense

Les Lions de l’Atlas n’ont plus droit à l’erreur ce samedi à Rabat s’ils veulent obtenir un ticket pour la prochaine Coupe du monde. Dans leur  groupe, les favoris sont les Gabonais avec 6 points suivis des Togolais (3 pts), des Marocains (1pt) et en dernier lieu, les Camerounais (1pt) .   
Le Onze national, en difficulté, parviendrait-il à s’imposer ?
«Nous devons déjà nous rattraper du faux pas devant le Gabon. Nous avons fait un bon match au Cameroun et il faut confirmer pour conserver nos chances de qualification», a déclaré Youssef Hadji, qualifiant de «superbe» l’ambiance au sein de l’équipe.  L’autre match du groupe devant opposer le Cameroun au Gabon a été reporté  au 5 septembre dans la capitale Libreville. On sait que l’adversaire est de taille.  Deux absences ont été, pourtant signalées du côté des Togolais, à savoir Thomas Dossevi et Emmauel Adebayor. Le Onze national est aussi ébranlé par les départs imprévisibles de certains de ses éléments. Alors que des vedettes internationales s’intéressent à leur sélection et tiennent à l’accompagner, remarquablement, ce n’est plus un privilège pour quelques joueurs de jouer avec l’équipe nationale.  
Pourquoi les nationaux désertent et comment faire pour les retenir ? Le football est tout de même une passion nationale. 
Dans ce cadre, il est important de mentionner que l’attaquant Mustapha Allaoui, qu’on croyait sur les tablettes de Roger Lemerre, surtout avec les changements en ligne d’attaque, n’a jamais été contacté jusqu’à jeudi 18 juin par le sélectionneur national, affirme Allaoui à ALM. «Il règne une bonne ambiance au sein du groupe. Nous avons parlé ensemble pour faire de notre mieux afin d’obtenir un bon résultat et nous comptons sur l’appui de tout le monde pour y parvenir», a affirmé Oualid Regragui. L’entraîneur belge Jean Thissen, nouveau sélectionneur recruté en mars avec l’objectif de sublimer les Eperviers aura certainement le souci de marquer de son empreinte son passage dans le Royaume où il a déjà évolué à la direction technique du Raja de Casablanca (1994-95). Les deux équipes se sont déjà affrontées à six reprises avec trois succès pour les Marocains et un match nul, mais les Togolais gardent toujours dans la mémoire la plus lourde défaite de leur histoire, concédée face aux Lions de l’Atlas le 28 octobre 1979 à Mohammedia, dans le cadre des éliminatoires de la CAN-80.
Cinq pays sont déjà déjà qualifiés en Afrique du Sud. Il s’agit des Pays-Bas, du Japon, l’Australie, la Corée du Sud et de la Corée du Nord. Ils ont rejoint l’Afrique du Sud, qualifiée d’office en tant que pays organisateur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *