Un nul précieux

Un nul précieux

Après sa victoire dans la douleur, vendredi dernier, en championnat face au Mouloudia d’Oujda (1-0), le WAC de Casablanca a ramené, lundi soir, un nul précieux (1-1) du stade « 5 juillet » d’Alger face au club algérien de Nacer Hussein Dey, rencontre comptant pour le match aller de la première journée du deuxième tour de la Ligue arabe des clubs champions de football.
Les Algériens étaient les premiers à ouvrir la marque sur balle arrêtée par l’intermédiaire de leur défenseur Taoufik Kabri (53è). Joie de courte durée puisque les Rouge et Blanc ont réussi à remettre les pendules à l’heure par l’Ivoirien Jean Jacques Gosso Gosso (69è).
Profitant de l’infériorité de leur adversaire, après l’expulsion d’Amirat à la 43è minute de jeu, suite à un tacle par derrière sur un joueur du Wydad, les hommes du Français Jacques Bonnevay ont imposé leur style de jeu créant de nombreuses occasions, dont la plus nette fut la frappe de Chemsseddine Janabi. Les coéquipiers d’Abrami auraient pu arracher la victoire si ce n’est l’excès de précipitation des joueurs.
«Nous avons réalisé une bonne première mi-temps sans toutefois concrétiser notre domination», a tenu à souligner Bonnevay, à l’issue du match. Un nul qui fait la bonne affaire des Rouge et blanc et dont s’est félicité l’entraîneur du WAC. Au terme de cette rencontre, Bonnevay a déclaré que son équipe aurait pu décrocher la victoire, mais elle a buté sur un adversaire coriace, combatif, discipliné et solidaire.
Pour sa part, le coach du Nacer Hussein Dey, Mustapha Biskri a indiqué que son équipe était dépassée par le rythme du WAC en première mi-temps et dominé sur tous les plans, mais ses joueurs se sont rattrapés en seconde période. Avant d’ajouter que le nul obtenu face au WAC est satisfaisant et que les chances de qualification de son équipe restent grandes. À noter que dans la Ligue arabe des clubs champions, le WAC évolue dans le groupe D aux côtés du club tunisien de Bizerte et saoudien d’Al-Ahly. Les deux formations s’affronteront, aujourd’hui, à Bizerte. Le Wydad de Casablanca a atteint le deuxième tour de cette compétition après avoir barré la route au club bahreïni d’Arrifaâ par 1-0 à l’aller et 2-1 au retour. Ce match nul ramené de l’extérieur est aussi un signe de la bonne santé du WAC qui affrontera, dimanche prochain, en finale de la Coupe du Trône au Complexe Sportif Moulay Abdellah à Rabat l’équipe des FAR. Les deux équipes, en lice pour le titre de champion du Maroc, se sont déjà rencontrées lors des précédentes éditions.
La dernière confrontation remonte à la saison 2002-2003 et s’est soldée par la victoire des militaires sur le petit, mais précieux score de 1 à 0. C’était le premier titre de M’hamed Fakhir avec les militaires qui avaient raté de peu le doublé après leur défaite lors de la dernière journée. Défaite inattendue qui a permis au Raja de Casablanca de remporter le sacre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *