Un nul qui n’arrange personne

Un nul qui n’arrange personne

Le Mouloudia a de nouveau raté une rencontre à domicile et il doit s’estimer heureux pour le partage des points. À part le premier quart d’heure de la seconde période où il a dominé le jeu tout en se créant de nettes occasions pour scorer par Moctar Ouedraogou aux 19ème et 58ème , il n’a pas pu convaincre ses supporters et se relancer dans la compétition. Mais en dépit de ce sursaut limité dans le temps, le Mouloudia n’a pas fait le poids devant une équipe rifaine bien organisée. Les nettes occasions de but étaient toutes à l’actif du RASF. Le Mouloudia ne doit son salut qu’à la précipitation des jeunes attaquants du RASF d’Al-Hoceima, à la chance qui était de son côté et surtout à l’arbitre qui n’a pas accordé deux penaltys valables aux visiteurs. Ceci dit, la première alerte et réelle occasion de but de la première mi-temps était hoceimie lorsque Oualdelhaj ponctuant un mouvement collectif, a vu sa belle frappe repoussée par la transversale devant la stupéfaction des siens. Par la suite Adil Merrabet et Youssef Elattlati réalisaient de foudroyantes infiltrations sur les ailes aux 16ème, 27ème et 41ème.
En seconde période, le même scénario se répéta avec un jeu équilibré au niveau des lignes médianes mais avec beaucoup d’imperfections de part et d’autre. Après cette période de flottements, le RASF allait de nouveau imposer sa loi. Du fait, les attaques se succédaient à un rythme cadencé mais toutes ratées par excès de jeunesse aux 61ème 68ème et 84ème ou par hésitations au dernier moment. À ce jeu de contres, les Hoceimis ont fait ce qu’ils voulaient d’une défense locale très mal organisée et sans aucune imagination.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *