Un nul sur fond de protestations

La énième rencontre du siècle, opposant le Real Madrid et le FC Barcelone n’a pas été aussi « décisive » que prévu. Comptant pour la 30e journée du Championnat d’Espagne, le match a été clôturé par un but partout. Un tir du milieu de terrain Xavi a aidé Barcelone à sauver la face contre le Real, samedi au stade du Camp Nou, mais c’est une piètre consolation pour les Catalans, qui devaient l’emporter coûte que coûte pour garder une chance de décrocher le titre de la Liga.
Le Real a paru s’acheminer vers sa première victoire de championnat à Barcelone depuis 19 ans après le but donné aux champions en titre par Zinedine Zidane à la 39e minute, mais ce point a piqué au vif les Barcelonais. Après quinze minutes de jeu en seconde période, Xavi a vu son tir à trente mètres se transformer en but lorsque le gardien madrilène a lâché le ballon, qui s’est logé dans le filet. Le FC Barcelone reste à la cinquième place, à six points des leaders, qui ne sont autres que le même Real et Valence. Malgré l’accès de faiblesse de ses rivaux samedi, le club catalan ne peut plus espérer briguer le titre.
A peine entamé, le match au Camp Nou avait été suspendu. Deux manifestants anti-mondialisation sont venus interrompre momentanément la rencontre. Vêtus de tee-shirts présentant le slogan «Paramos a la Europa del capital», «Arrêtons l’Europe capitaliste», les deux anti-mondialistes ont envahi la pelouse et se sont enchaînés dans les buts derrière le gardien de but Roberto Bonano. Un troisième manifestant est venu s’ajouter aux deux premiers, mais il a été interpellé par des agents du stade avant de pouvoir s’attacher. Le match a été interrompu pendant sept minutes, le temps pour la sécurité du stade de déchaîner les protestataires et les faire sortir du terrain de jeu. Les deux activistes qui ont été escortés sous bonne garde vers la sortie et copieusement hués par les 105.000 personnes présentes au stade. Certains supporteurs ont jeté des canettes et divers objets sur les manifestants.
Cette protestation est survenue après une manifestation anti-globalisation qui a réuni 300.000 personnes environ dans les rues de Barcelone au même moment. Le match devait être vu par plus de 10 millions de téléspectateurs espagnols. Des heurts ont opposé samedi soir des policiers à des militants après une manifestation qui avait mobilisé des centaines de milliers de personnes à Barcelone, où s’était achevé le sommet économique européen. La police a dit avoir procédé à 38 interpellations et a fait état de sept policiers blessés. ainsi que trois journalistes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *