Un pôle d’attraction sportif

Aujourd’hui Le Maroc : Quel bilan faites-vous de la 5e édition du marathon de Casablanca ?
Nawal el Moutawakil : Je suis très satisfaite du succès de l’édition de cette année. La ville de Casablanca avait grand besoin d’une telle initiative.
Une initiative qui soit à l’image de l’importance qu’occupe la ville et sache en faire un pôle d’attraction non seulement au niveau sportif mais aussi culturel et touristique. Il s’agit d’un rêve qui nous avait longtemps bercé mais que nous avons su réaliser, grâce, notamment, au soutien institutionnel dont nous avons bénéficié. Je tiens à remercier à cette occasion le ministère de la jeunesse et des sports, le comité provisoire de la Fédération royale marocaine d’athlétisme et le wali du Grand Casablanca, Driss Benhima ainsi que tous ceux qui ont contribué à la réussite de l’édition de cette année.
Que pensez-vous de la participation marocaine au marathon?
Comme les résultats nous l’ont bien prouvé, la performance des athlètes marocains a été excellente. Que ce soit chez les hommes ou chez les dames, le Maroc a de quoi être fier à ce niveau. Ce qu’il faut désormais, c’est une gestion qui soit à même de suivre le bon parcours des athlètes pour leur permettre d’évoluer dans de bonnes conditions.
Une chose qui, malheureusement, se fait toujours attendre.
Il serait grand temps que cette discipline se professionnalise davantage. C’est justement dans cette même optique que s’inscrit le partenariat que nous avons conclu avec les organisateurs du marathon de Palerme et de Berlin.
Quelle est la finalité de ce partenariat et quels sont ses termes?
Il s’agit d’ouvrir le marathon de Casablanca sur la scène internationale en l’inscrivant dans le cadre du Grand Prix euro-méditerranéen. Cela ne pourrait être que bénéfique à l’athlétisme marocain dans la mesure où nous avons tout un savoir-faire à apprendre des expériences européennes dans ce domaine. Les athlètes marocains y ont également beaucoup à gagner puisque les vainqueurs pourront participer aux deux autres marathons, à Palerme en mai et à Berlin en septembre prochain. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’on a remarqué la présence de plusieurs personnalités étrangères dont le président de la Fédération belge d’athlétisme, l’organisateur du marathon de Berlin, le président de la région italienne de Sicile et le maire de Palerme. Le tout pour faire entrer la ville parmi les illustres métropoles abritant des épreuves de grande envergure et suivies par des millions de téléspectateurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *