Un quart d’heure de trop pour la Tunisie

Ce but, le deuxième sur penalty du capitaine de la Nationalmannschaft depuis le début de ce "mini-mondial", a paralysé le champion d’Afrique qui n’a "pas eu les moyens d’aller physiquement au bout", selon Roger Lemerre, qui fêtait ce samedi son 64e anniversaire. "Il y a eu 15 minutes de trop", a regretté le sélectionneur français des Tunisiens, qui avait remporté en 2001 la Coupe des Confédérations avec l’équipe de France. Six minutes après le but de Ballack, désigné pour la deuxième fois "homme du match", Bastian Schweinsteiger aggravait le score (80). Puis, Mike Hanke , rentré une minute plus tôt sur le terrain pour remplacer Lukas Podolski (FC Cologne) qui venait de disputer son premier match international devant son public, portait l’estocade (88). Auparavant, l’équipe africaine, qui cherche encore à se qualifier pour la Coupe du monde 2006 en Allemagne , avait donné du fil à retordre au vice-champion du monde. Ziad Jaziri (9), Mehdi Nafti (22) et surtout Clayton d’un corner vicieux repoussé de façon hasardeuse par Lehmann sur sa ligne (25), s’étaient créés quelques unes des meilleures occasions tunisiennes en première période. En seconde période, un tir d’Adel Chadli était détourné en corner du bout des doigts par le gardien allemand. Roger Lemerre n’avait gardé que quatre joueurs  -le capitaine Hatem Trabelsi, Jawhar Mnari, Adel Chadli et Radhi Jaidi – ayant disputé le premier match contre l’Argentine (défaite 2-1) et les deux attaquants Ziad Jaziri et Santos posaient de sérieux problèmes à la défense de la Nationalmannschaft. 
En dépit de la défaite, synonyme d’élimination après la victoire de l’Argentine sur l’Australie (4-2) dans le second match du jour du groupe A, Roger Lemerre avait des raisons d’être satisfait. "C’est une équipe qui se construit. Et la Coupe des Confédérations peut les aider peut-être à revenir chez vous (les Allemands) pour le Mondial." "Cela a été une tâche difficile", a admis pour sa part Jürgen Klinsmann, évidemment "très satisfait du résultat" alors que son équipe a multiplié les maladresses à plusieurs reprises. "Nous le savions avant et nous avions du respect face aux Tunisiens", a-t-il déclaré, rendant hommage à l’équipe adverse. La Tunisie a ainsi subi sa première défaite en trois duels avec l’ Allemagne après les deux nuls lors du Mondial 1978 en Argentine (0-0) et à Tunis en 1993 (1-1).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *