Un redoutable rival

Comme l’a reconnu le sélectionneur national, Humberto Cuelho, le Maroc se trouve dans un groupe «difficile», Il devra, en effet, en découdre avec l’Afrique du Sud, le Burkina Faso et le Ghana. Le Ghana, une équipe qu’on ne présente plus et qui reste l’une des grandes nations africaines quand il s’agit du football.
Bien qu’il ait marqué le pas ces dernières années, il n’en détient pas moins un énorme potentiel de jeunes, une équipe avec laquelle il faut beaucoup compter. Les Ghanéens comptent également une brillante participation aux précédentes Coupes d’Afrique. Le Ghana en est actuellement à sa 14e participation à une phase finale. Vainqueur en 1963, 1965, 1978 et 1982, il détient le record africain en égalité avec l’Egypte. Il a également été finaliste à trois reprises, en 1968,1970 et 1992. Un point noir dans son parcours, c’est qu’il a été éliminé au premier tour en 1998.
La qualification du Ghana pour la CAN a eu lieu au détriment de la République Démocratique du Congo (8 points) et le Zimbabwe (6 points).La star de l’équipe Ghanéenne reste incontestablement Sameul Osei Kuffour qui évolue en Allemagne avec le Bayern Munich.
Sans oublier les autres professionnels qui évoluent également en Europe comme le défenseurs Mark Edusei (Lecce-Italie), Christian Gyan (Feyernood-Pays bas), Mohammed Gargo (Udinese-Italie), Stephen Baidoo (Fenerbahce-Turquie), Eben Dugbatey (Lorient-France). Pour les milieux de terrain, on note Charles Akunnor (Wolfsburg/Allemagne), Otto Addo (Borussia Dortmund/Allemagne), Daniel Addo (Karlsruhe/Allemagne), Alex Nyarko (Lens/France), Stephen Appiah (Udinese/Italie). Les Attaquants, force de frappes de l’équipe et joueurs redoutable, on en citera Kwame Ayew (Sporting Lisbonne/Portugal), Peter Ofori Quaye (Olympiakos/Grèce), Augustine Ahinful (Boavista Porto/Portugal), Ohene Kennedy (Ankaragucu/Turquie), Yaw Preko (Fenerbahce/Turquie). Le Ghana, ce n’est pas uniquement les professionnels mais aussi des joueurs locaux, tout aussi remarquables : Constance Mantey (Kotoko), Sammy Adjei (Hearts of Oak). Le Maroc aura devant lui un adversaire de grand calibre donc. Ceci malgré la dernière défaite des Ghanéens face l’Egypte la semaine passée par deux buts à zéro. Le passage au second tour ne sera pas aisé. Il faudra une formation forte et solide pour pouvoir le réaliser.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *