Un test négatif

Il vient toujours un temps où l’on se heurte amèrement à ses limites. Une victoire à l’arraché, devant la Zambie 1 à 0 et un match nul face à la modeste équipe du Mali, mercredi après-midi à Settat. Les résultats enregistrés par le onze national, ces derniers temps, laissent à désirer. Face au pays organisateur de la prochaine CAN, les Lions de l’Atlas ont livré une piètre prestation. Indiscipline tactique, manque de fraîcheur physique, absence d’automatismes de jeu et d’homogénéité entre les joueurs…les nationaux étaient hors-jeu. Dans cette rencontre amicale, le sélectionneur national a opté pour le schéma tactique 4-3-3. C’est la première fois que l’on voit Cuello adopter un tel style de jeu plus offensif que d’habitude. Le portier Fouhami semble de plus en plus gagner la confiance du coach national. Quant à l’axe central, Naybet et Fahmi, il ne parle pas encore le même langage. Ces derniers ont été remplacés, en deuxième mi-temps, par Zorqa, sociétaire du club français de Nancy et Ouadou, qui revient d’une blessure. En milieu terrain, on a noté la rentrée de Brazi comme titulaire. Il a occupé le poste de milieu défensif. Le tandem, Chippo et Safri, comme à l’accoutumée, ont joué le rôle de distributeurs et de récupérateurs. De leur côté, les trois attaquants, Bassir, Roki et Zérouali, avaient comme mission l’offensive à outrance en essayant de passer par les couloirs de l’équipe adverse. En deuxième mi-temps, l’entraîneur national a gardé la même tactique de jeu avec la rentrée en attaque du jeune prodige Kadouri, du vétéran Camatcho et du nouveau venu Boukhari. Tout ce groupe s’est heurté à la volonté et la détermination des Maliens, venus en complet, pour réaliser un bon résultat. Dès le début de la rencontre, disputée en totalité sous la pluie, les Lions de l’Atlas exercèrent un pressing sur leurs adversaires. Une tactique qui a donné ses fruits à la 9e minute. Bassir, en perpetuel mouvement, a été fauché sur la surface de réparation. Youssef Chippo, sur pénalty, donne l’avantage aux nationaux. Mais ce n’était que partie remise puisque à la 38-ème minute , le Strasbourgeois Bakayoka remet les pendules à l’heure. Il est prévu que le onze national effectuera, du 7 au 18 janvier prochain, un stage de préparation à El Jadida. Le 12 janvier, il jouera contre l’Angola et le 15 du même mois il affrontera la Gambie. Deux ultimes tests avant que les Lions de l’Atlas n’entament la CAN dans un groupe B qui s’annonce chaud et difficile.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *