Un tournoi d’aïkido judo à Casablanca

Un tournoi d’aïkido judo à Casablanca

À l’occasion de la fête du Trône, l’Association de la Torche d’Orée d’aïkido Judo et des arts martiaux organise, le 28 juillet 2006, son premier tournoi de judo. Cette manifestation, organisée en collaboration avec la Fédération royale marocaine de Judo et arts martiaux assimilés, la préfecture de Mers Sultan El Fida ainsi que la commune urbaine de Mers Sultan, aura lieu au Complexe sportif et culturel de mers Sultan.
En plus de l’association de la Torche d’Orée, quatre autres équipes participeront à l’événement. Il s’agit de l’association Fares, l’association Jeunesse Bournazel, l’association Bayti et l’association Top Gim. Le tournoi se déroulera en équipes qui comportent au maximum sept judokas.  
«Par l’organisation de ce tournoi de Judo, l’association de la Torche d’Orée vise à développer la pratique de ce type de sport et à intégrer à travers le judo des notions de respect de soi et des autres…», affirme un communiqué de l’association. L’association de la Torche d’Orée a été créée en 2006 à l’initiative de Abdelghani Kohaiel, son actuel président. Elle est placée sous l’égide de la Fédération Royale marocaine de judo et arts martiaux assimilés.
C’est une entité indépendante à but non lucratif qui œuvre de manière transversale et complémentaire en collectant des fonds auprès des entreprises privées pour développer et soutenir des projets sociaux en utilisant le sport comme levier d’action. Baka Farid, membre de l’association, explique que le champ auquel s’intéresse la "Torche d’Orée" est très ouvert, tant en termes d’actions que de disciplines sportives.
«Notre association a pour vocation l’intégration, l’insertion, la lutte contre l’exclusion, la prévention de la violence, le développement des bonnes pratiques, la promotion des valeurs citoyennes, le renforcement de l’égalité hommes-femmes, reconversion des athlètes de haut niveau, le soutien aux handicapés, l’aide à la pratique sportive dans les zones défavorisées…», a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que : «l’association a pour but également de détecter les initiatives intéressantes. Force de proposition, enfin, elle monte des projets qu’elle met en œuvre avec le relais et l’appui des instances sportives».  
Le judo (voie de la souplesse) tel qu’il a été créé en 1882 par le maître Kano Jigoro, est une méthode d’éducation intellectuelle, physique et morale. Inspiré des formes de combat traditionnelles, il comprend diverses techniques pour maintenir l’adversaire au sol le forçant ainsi à abandonner le combat.
Mais la principale caractéristique du judo est qu’il prend prétexte de la confrontation physique pour permettre à chacun d’affirmer sa personnalité et d’accéder à une meilleure maîtrise de soi, tout en pratiquant des techniques susceptibles d’assurer sa protection.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *