Un week-end de lutte à Casablanca

Un week-end de lutte à Casablanca

Le championnat national de lutte, qui se déroulera à la salle de Sidi Moumen à Casablanca, le 9 avril 2005, constitue une étape décisive pour le directeur technique de superviser d’autres lutteurs aptes à représenter le Maroc lors du prochain championnat d’Afrique, prévu à Casablanca en mai prochain. Ainsi, la salle couverte de Sidi Moumen a été privilégiée, en perspective de ce week-end, par la Fédération royale marocaine de lutte (FRML), qui organise le Championnat national de lutte gréco-romaine, lutte libre et lutte féminine. Cette édition connaît la participation massive de tous les clubs affiliés à la FRML. Cette compétition sportive nationale se déroulera dans les catégories suivantes, avec une tolérance de 2kg : 55kg-60kg-66kg-74kg-84kg-96kg et 120kg chez les hommes, tandis que chez les dames, on notera les catégories de 48kg-51kg-55kg-59kg-63kg-67kg-72kg.
La pesée constitue un élément primordial et, de ce fait, tous les lutteurs et les lutteuses seront au rendez-vous le 8 avril 2005, de 19h00 à 20h00, au centre de Bourgogne. Ce contrôle de poids sera assuré par les ex-champions d’Afrique, Ali Kachgar et Houcine Kordy, concernant la lutte gréco-romaine. Pour la lutte libre, le contrôle sera assuré par Mohamed Chaair et Hamid Attazi. Quant au contrôle de poids chez les dames, celui-ci sera effectué par Fatiha Rouani et Alaoui Mountawakil.
Le responsable des juges arbitres n’est autre que l’arbitre international Noureddine Mouchaâ. Bouchaïb Saâdeddine et Mohamed Ezzouhri font figure de délégués fédéraux. Le staff administratif est, pour sa part, composé de Fatiha Ennaîm, Rachid Aineb et Mounir Sfa. Le responsable de l’organisation n’est autre que Abdelmajid Sfa, la couverture médicale, dorénavant obligatoire par la FILA, sera sous la responsabilité du Dr Abdelghani Chahi.
Une chose est sûre dans tout cela, les deux tapis seront enflammés ce week-end avec une lutte rude et spectaculaire, surtout avec les dernières modifications procédées par la Fédération internationale dans le but de rendre ce sport agréable et dépourvu d’anti-jeu. Quoi qu’il en soit, tous les internationaux étaient en concentration au centre de Bourgogne, en l’occurrence Abdellatif Rachidi (WAC) 66kg, Esseghir Mohamed (AMJ) 66kg et Foutouh (WAC) dans la lutte libre et Boukchouch (WAC), Youssef Nazi, Amena Aziz (AMJ) LGR (66kg), ainsi que Aït Salem (WAC) El Ward Ahmed USM dans les 74 kg (LGR). Parallèlement, les yeux seront également rivés sur la lutte féminine, présence des lutteuses internationales oblige. Il suffit de rappeler Rajaâ Rajib (WAC) 48 kg, Chahin Fouzia (Rachd d’El Jadida) 55 kg et Ottoman Kawtar (USM) 51 kg.  Par ailleurs, tous ces lutteurs et lutteuses doivent confirmer qu’ils sont les meilleurs du moment, pour pouvoir représenter les couleurs nationales dans le prochain Championnat d’Afrique des nations.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *