Une belle partie de billard

Le processus est désormais enclenché. 180 mordus du billard américain sont en lice pour le titre de champion national, lors d’une seconde édition qui s’annonce volcanique. Organisé par la Fédération royale marocaine des sports de billard et snooker, le Championnat du Maroc souffle, en fait, sa deuxième bougie.
Le succès enregistré lors de la première édition, compte tenu de la jouvence de la fédération et le challenge qu’elle avait relevé haut la main, aura réussi à mobiliser beaucoup plus de prétendants. Dès lors, plusieurs simples amateurs ont saisi que le billard était – ce qui est toujours le cas – une discipline à part entière.
Pour cette seconde édition, les organisateurs se montrent plus alertes, enseignements tirés de la première édition obligent. En effet, l’étape préparatoire fut minutieusement abordée et les erreurs, ou plutôt les omissions qui ont caractérisé la première expérience semblent avoir été éludées. À titre d’exemple, le tirage au sort eut lieu trois jours avant l’entame du premier coup de queue et non pas la veille de la compétition, comme ce fut le cas une année de cela. Chose qui aura permis aux organisateurs de se consacrer à d’autres volets du Championnat et de cerner, le plus étroitement possible, le déroulement de cette deuxième édition.
Aussi, l’on a opté, contrairement à l’édition précédente, pour une salle plus exiguë, histoire de rendre le spectacle plus palpable et la communion plus professionnelle. En somme, le souci de faire mieux est perceptible à tous les niveaux.
Au niveau de l’arbitrage, également, des améliorations ont été enregistrées. Le niveau technique des joueurs, pareillement, aura connu une nette progression, corollaire des règles draconiennes imposées par la fédération de tutelle. En effet, la FRMSBS s’est montrée intransigeante à propos du cahier des charges élaboré par ses propres soins.
Ainsi, pour être homologué en tant que club, il n’est plus question d’ouvrir un bouge, d’y installer quelques tables confectionnées chez le menuisier du coin, sans se soucier des mesures de précautions et de sécurité, conformément aux normes internationales en vigueur (restriction aux mineurs non-accompagnés, aération, dispositif de lutte anti-incendie, issue de secours…).
«J’estime que tout le staff fédéral a tiré les enseignements qui s’imposaient de la première édition et, lestés de cette expérience, somme toute modeste, nous avons sereinement abordé cette deuxième expérience, car nous sommes toujours au stade expérimental. Mais le plus importants c’est que nous sommes animés par une volonté de bien faire les choses, et nous y parviendrons grâce à notre détermination et avec l’aide d’Allah… », nous a déclaré, la veille de l’entame du Championnat, Abderazzak Fahim, président de la FRMSBS.
Par ailleurs, cette édition, qui se dispute actuellement, à cannes tirées, aura pulvérisé le nombre de participants, qui a pratiquement doublé par rapport à l’édition précédente.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *