Une charte pour les droits des joueurs

Lors de sa dernière réunion, tenue jeudi dernier, le bureau fédéral de la Fédération royale marocaine de football a examiné et adopté une nouvelle charte de l’équipe nationale «A». Selon un communiqué de la FRMF, cette nouvelle charte constitue à la fois une convention, un règlement et un guide pour chaque joueur de l’équipe nationale.
Contacté par «Aujourd’hui Le Maroc» pour plus d’explications sur ce sujet, Ahmed Ammor, secrétaire général de la FRMF, dernièrement désigné porte-parole de la fédération, a tenu à préciser que la nouvelle charte a pour objectif de préciser les droits et les obligations des joueurs. «C’est quelque chose de classique qui existait auparavant et qui gérait les relations avec les joueurs, conditions de voyage, équipements, primes,… Nous n’avons fait qu’actualiser le contenu», a fait savoir ce dernier. Autrement dit, depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle formule, il a été décidé, au niveau du bureau fédéral, de revoir et corriger certains aspects de l’ancienne charte, dont notamment la question des primes. «Pour que les choses soient plus claires afin que les préparatifs et les stages de concentration se déroulent dans de bonnes conditions », a expliqué ce dernier.
Ainsi, un nouveau barème a été mis en place et qui doit tenir en compte les éliminatoires combinées de la Coupe du Monde en Allemagne et de la Coupe d’Afrique des Nations en Egypte. «Il fallait se mettre d’accord avec les joueurs», a tenu à souligner Ammor.
Après plusieurs réunions avec les joueurs, les deux parties sont parvenues à un accord selon lequel les primes seront réglées selon le nouveau barème. Exemple : pour chaque match remporté, un joueur de l’équipe nationale pourrait toucher entre 60.000 et 65.000 DH. C’est en tout cas ce que nous a confirmé le trésorier général de la FRMF, Larbi Laoufir, quelques jours avant la réunion de jeudi. Pour ce qui est des primes des deux derniers matchs, Ammor a tenu à préciser que tout ce qui est prime est réglé à temps. «Il n’y a pas d’arriérés. Tout ce qu’il y a c’est que certains joueurs ont demandé des avances, d’autres non», a expliqué celui-ci, sans avancer de chiffres.
En adoptant cette nouvelle charte, le bureau fédéral veut mettre fin à ces bras de fer qui opposaient auparavant certains joueurs aux responsables de la fédération à propos des primes. Si le problème de l’équipe nationale «A» est résolu, qu’en est-il de celui des autres équipes nationales, les olympiques et les juniors ?. Car le même problème se pose au niveau de ces deux équipes. On se rappelle des réclamations faites par les joueurs de l’équipe nationale olympique quelques semaines après leur retour de Qatar, où ils avaient pris part au Tournoi de l’amitié et remporté la bagatelle d’un demi-million de dollars. Après avoir reçu seulement 60.000 DH, au lieu des 100.000 DH prévus, ces derniers avaient demandé à ce que leur situation soit réglée le plus tôt possible. Chose qui a mis la fédération dans une situation embarrassantes faute de charte. En fait, ce qui est arrivé, c’est que nos dirigeants ne s’attendaient pas à ce que l’équipe nationale olympique arrive en finale et empoche la fameuse cagnotte.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *