Une finale pour sauver la saison

C’est aujourd’hui au stade Hampden Park Glasgow que se jouera la finale de la Ligue des Champions de football entre le Real Madrid et le Bayer Leverkusen. Une finale dont rêvait le manager galois de Manchester United, Sir Alex Ferguson.
Pour les deux finalistes, qui ont raté et leur championnat et leur coupe, la finale de Hampden Park constitue la dernière et ultime chance pour sauver les meubles. Ce qui donnera lieu à une grande finale. Face au club allemand, le Real figurera au complet, mais deux de ses joueurs clés, le Français Claude Makelele et le Portugais Luis Figo, élu par une partie de la presse espagnole au côté du Brésilien Rivaldo comme déception de l’année de la Liga, sont touchés et n’évolueront pas à 100 % de leurs possibilités. Quant à l’enfant terrible du club meringue Raul et le maestro français Zinédine Zidane, laissés au repos ces dernières semaines, ils se sont bien remis et seront de la partie.
«Mercredi, je serai à 100 %. J’ai une force intérieure pour aller gagner ce match et ne rien faire d’autre que de gagner. On peut dire que le championnat, c’est une déception, c’est clair. On peut dire que la coupe d’Espagne c’est une déception, mais si on gagne ce titre-là, je ne veux entendre personne», a déclaré Zidane qui retrouve la finale continentale après avoir perdu celle de la coupe de l’UEFA avec Bordeaux et deux finales de la C1 avec son ex-club de la Juventus Turin. Le club meringue, qui a trop investi ces deux dernières saisons en recrutant Figo et Zidane, ne veut pas sortir les mains vides. Le président du club, Florentino Perez, a tout prévu pour que la victoire soit madrilène.
Ce dernier compte emmener tout l’effectif, au lieu des 18 autorisés sur la feuille de match, à Glasgow pour que tous les joueurs se sentent impliqués. Côté allemand, le Bayer Leverkusen, qui a craqué en fin de championnat pour laisser filer le titre de la Bundesligua au Borussia Dortmund et la coupe à Schalke 04, semble avoir le moral au bas. Mercredi, la formation allemande sera privée de deux joueurs de gros calibre : le capitaine et défenseur central Jens Nowotny, victime d’une rupture des ligaments du genou droit, et le Brésilien Zé Roberto, suspendu. Tombeurs des grands habitués de cette compétition, comme la Juve, Liverpool et Manchester United, les joueurs allemands espèrent toutefois rééditer l’exploit et par la même créer la surprise. «Nous allons encore une fois tout mobiliser », a déclaré le meneur de jeu Michael Ballack, qui dispute son dernier match sous les couleurs de Leverkusen avant de rejoindre, la saison prochaine, le Bayern Munich, qui n’est autre que le détenteur de ce prestigieux trophée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *