Une Fondation du football pour promouvoir le respect

Le Conseil d’administration est présidé par Philippe Séguin, président de la Cour des Comptes, et inclut diverses personnalités telles que l’ancien joueur Eric Cantona, le journaliste Michel Denisot, les députés Jean-François Lamour et Patrick Braouezec ou encore le philosophe André Comte-Sponville. «De nombreuses actions viseront à remettre les valeurs fondamentales dans le football et la société», a expliqué Jean-Pierre Escalettes, président de la FFF à l’initiative de ce projet: sur «le comportement, par la tolérance, le respect envers l’arbitre et l’adversaire», et en faisant «la jonction entre le sport et la société, par l’insertion professionnelle, le soutien scolaire, la lutte contre les violences». La Fondation, qui sera officiellement créée dans huit à douze mois et aura un budget de deux millions d’euros, s’est donnée trois axes de travail, parrainés par trois personnalités du ballon rond: le respect des autres (Lilian Thuram), le respect de soi (Corinne Diacre, ex-capitaine de l’équipe de France féminine), et le respect de l’environnement (Bixente Lizarazu). «Le football a cette faculté de réunir les jeunes et les vieux, il faut en profiter, a dit Thuram dans un message vidéo». «Pour qu’il y ait du respect, il faut apprendre à connaître l’autre. J’espère que cette Fondation sera le moyen de se connaître les uns les autres pour une société un peu meilleure». Eric Cantona, sélectionneur de l’équipe de France de beach-soccer et au passé tumultueux de joueur professionnel, a tenu à justifier sa présence au sein du Conseil d’administration: «Certains peuvent se poser la question de ce que je fais ici, alors que j’ai connu des moments difficiles. Ce n’était pas énorme non plus, mais très spectaculaire. Il y a des gens qui me disent: «Super quand t’as sauté dans la tribune, c’était bien». «C’est justement quand on l’a vécu qu’on peut se rendre compte que c’était de grosses erreurs. On en tire des enseignements, et on peut transmettre quelque chose».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *