Une place au soleil pour le jet-ski

Aujourd’hui le Maroc : Pouvez-vous nous parler de l’Association?
Adil El Aoufir : L’Association nationale de jet-ski a été créée en 1998, à l’initiative de son président Oussama Allah. Son objectif est la promotion de ce sport. Nous considérons que le simple fait de participer aux compétitions ne suffit pas pour développer cette activité. Il faut élargir le champ d’action et aller au-delà de la pratique sportive pour organiser, entre autres, des circuits pour les jeunes et les professionnels. Le jet-ski commence à gagner en réputation et en popularité. Il attire de plus en plus de pratiquants.
Pourquoi une association et non pas une Fédération royale de jet-ski ?
Les membres de l’association sont conscients du fait qu’il faut absolument qu’une fédération voit le jour. Mais il faut d’abord mettre à niveau les clubs, les structurer, avoir une infrastructure adéquate. Dès que les conditions nécessaires à sa création sont réunies, on n’hésitera pas à solliciter les autres clubs pour préparer une assemblée générale constitutive et l’amendement des statuts.
S’agissant de l’infrastructure, qu’est-ce qu’il faut au juste ?
Le jet-ski est un sport dangereux. Des gens non responsables qui pilotent leurs jets dans des plages d’estivants. Nous espérons aménager des plages pour la pratique du jet. On a relevé ce problème à plusieurs reprises.
On s’est adressé aux autorités compétentes et surtout au ministère de l’équipement, mais en vain.
Vous êtes les seuls à mener des actions pour développer le jet. Quels sont vos projets ?
Nous sommes en train de mettre en place un grand projet pour ce sport. Un projet qui ne tourne pas uniquement autour de l’association. Ce qui nous intéresse, c’est la structure des clubs, l’expansion et le rayonnement du jet-ski auprès des jeunes pratiquants afin qu’ils puissent développer leurs méthodes de pratique.
À propos des jeunes, on a entendu parler d’un partenariat avec l’Association marocaine d’aide aux enfants en situation précaire. Qu’en est-il vraiment?
La convention existe. C’est une action dirigée en faveur des enfants en situation précaire. Nous avons fait appel à une dizaine d’enfants et leur permettons de s’initier au jet avec des experts français et aussi avec des moniteurs de l’association. Nous les aidons aussi à réintégrer les bancs d’école. Ils sont entièrement pris en charge pour le suivi médical, la restauration et l’entraînement. C’est une sorte de programme sport-études.
Le Maroc, ne vise-t-il pas une place parmi l’élite mondiale du jet-ski ?
C’est effectivement notre objectif principal. Notre jeune champion, Jamal Belhassni, va bientôt participer dans trois ou quatre compétitions européennes afin de gagner des points pour pouvoir participer au championnat du monde aux USA. Nos jeunes pilotes, débutants ou confirmés, suivent régulièrement des stages avec des experts internationaux et aussi avec des cadres nationaux formés à l’association.
On veille à ce que nos jeunes puissent progresser en compétition nationale. Après, on va les injecter dans le championnat européen.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *