Une rencontre inédite

C’est une première princière. SAR la princesse Lalla Amina, présidente de la fédération royale marocaine des sports équestres a tenu un point de presse samedi dernier à Rabat.
Cette rencontre inédite avec la presse nationale s’est déroulée dans le Royal golf de Dar Essalam. Une vingtaine de journalistes, représentants différents média écrits et audiovisuels y étaient présents. Les journalistes sportifs qui ont eu le privilège et l’honneur d’assister à ce point de presse ne l’oublieront pas de sitôt. Ils ont redécouvert la modestie et la simplicité d’une Princesse incarnant la noblesse d’une dynastie pérenne. Son Altesse a mis à l’aise tout le monde quand elle a répondu avec spontanéité et aisance aux questions des journalistes. Vêtue d’une tenue simple, la Princesse, très décontractée, a commencé par présenter à l’assistance les membres de la fédération chacun avec son nom. Son Altesse a dressé un tableau exhaustif des réalisations de la fédération et des projets qu’elle compte accomplir dans l’avenir. Il fallait s’y attendre dans son propos le cheval a pris une part importante qu’il soit le cheval de sport ou celui traditionnel « Notre premier souci est de sauver le cheval de race marocaine qui était en voie de disparition. La fédération a entrepris dans ce sens un travail soutenu de sensibilisation en accordant des subventions aux éleveurs pour qu’ils puissent préserver le cheval pur-sang marocain. D’un autre côté, nous avons créé en 1985 le domaine de Sidi Berni pour l’élevage de chevaux marocains de sport.» a expliqué Son Altesse la Princesse Lalla Amina. Depuis, plusieurs chevaux issus de ce domaine sont devenus compétitifs. Son Altesse a notamment évoqué le cas de l’un d’eux qui a été acheté par un membre de l’équipe nationale française. Cette pépinière chevaline permet à la fois d’économiser des devises et de développer la compétitivité du cheval marocain. En parallèle Son Altesse Royale accorde une importance particulière à la promotion des arts équestres traditionnels appelés communément la fantasia. En plus de l’organisation de plusieurs compétitions dont notamment du trophée Hassan II lors de « la semaine du Cheval», les cavaliers de cette discipline sont couverts désormais par une assurance et détiennent une carte fédérale : «ce qui est encourageant, c’est que beaucoup de jeunes s’adonnent maintenant à cette discipline traditionnelle. Il y a même une jeune fille qui a remporté un prix lors d’une compétition à Bajaad » a précisé Son Altesse. La popularité des sports équestres est tout aussi ancrée dans l’esprit des Marocains. L’acquisition d’un cheval reste l’apanage des riches, ce qui n’est pas une spécificité marocaine, puisque le prix d’un cheval demeure exorbitant partout dans le monde. Ce qui n’a pas empêché les responsables des clubs équestres d’instaurer des cotisations accessibles aux petites bourses. Le sport équestre n’est plus assimilé aux seules personnes nanties comme le démontre par les chiffres son Altesse la Princesse Lalla Amina : « Le sport équestre est devenu populaire, d’ailleurs le prix annuel d’adhésion d’une famille ne dépasse pas 1500 dirhams et l’assurance atteint à peine 150 dirhams. Il ne faut pas oublier que plusieurs cavaliers marocains de renom sont issus de familles modestes tels feu Ahmed Taouil, Younes Salhi et Ahmed Derghal. » Par ailleurs Son Altesse a annoncé que la fédération internationale des sports équestres (FEI) tiendrait son assemblée générale au Maroc du 23 au 27 avril. Ce qui constitue une première pour un pays arabe et africain. Par la suite le vice-président de la fédération, Abdelhak Barakat, le Secrétaire général, Abdelaziz Barakat, et l’entraîneur national Hubert Parot, ont pris la parole pour apporter d’autres éclaircissements sur la gestion de cette discipline.
Au terme de ce point de presse, les journalistes ont pris une photo souvenir avec son Altesse Royale et ont visité le chantier de la construction du nouveau siège de la fédération.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *