Une soirée très show

Deux victoires en deux matchs pour chacune d’elles. Ce n’est donc pas fortuitement que l’on dit que les équipes d’Arsenal, de Valence et du magistral Real sont les maîtres dans leurs groupes respectifs. Munis d’un énorme capital confiance, les trois clubs partent à la conquête de la troisième journée de la première phase de Ligue des Champions. Un capital qui fait défaut à bien d’autres clubs, à l’image de Liverpool et l’AS Rome, qui jouent déjà une sorte de quitte ou double, respectivement contre le Spartak Moscou et à Genk. Tout autre résultat qu’une victoire compromettrait très sérieusement leur chance de qualification. Dans le même groupe A, Arsenal effectue à Auxerre son deuxième déplacement consécutif, sur un terrain que la légion française des Gunners connaît parfaitement.
Ce deuxième match à domicile s’annonce difficile contre les leaders de la Premier League actuellement euphoriques, même privés de Parlour et Bergkamp. Liverpool, pour sa part, n’a plus droit à l’erreur dans ce groupe B car une victoire attendue contre le Spartak, qui n’a pas inscrit le moindre but, permettrait tout juste de rester en course pour la qualification. Dans le groupe C, le Real Madrid écrase tout sur son passage. Les trois autres clubs peuvent toujours prétendre passer le tour, même si aucun d’entre eux n’a encore gagné le moindre match.
L’AEK Athènes reste le mieux placé avec deux nuls. Mais l’équipe devra tester à son tour le cocktail détonnant de Vicente del Bosque qui a laissé au repos Ronaldo et le capitaine Fernando Hierro. La situation est beaucoup plus serrée dans le groupe D, où les quatre équipes sont encore en lice. Pour espérer se qualifier, les champions de France, Lyon, et de Norvège, Rosenborg, doivent cependant apprendre à gagner à l’extérieur. Les Lyonnais ont le potentiel pour réaliser un exploit à San Siro contre l’Inter Milan.
D’autant plus que l’Inter Milan est privé de Christian Vieri laissé au repos. Il est probable que Paul le Guen va éviter de partir flamberge au vent, comme à Amsterdam contre l’Ajax, même si un minimum de prise de risque sera indispensable pour gripper la machine milanaise.
L’Ajax, qui ne s’était incliné que d’un but en Italie, peut faire le break à Rosenborg, incapable de franchir le palier européen. La soirée de mercredi promet en tout cas bien des spectacles, histoires de réchauffer les coeurs en ce début d’automne qui s’annonce des plus froids, en Europe comme ailleurs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *