Une stratégie pour développer l’athlétisme dans les écoles

Une stratégie pour développer l’athlétisme dans les écoles

La visite du président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), Lamine Diack, au Maroc à l’occasion du cinquantenaire des fédérations royales sportives a permis à celui-ci d’exprimer sans réserve sa confiance en les potentialités du pays. A cette occasion, une convention de partenariat a été signée, jeudi 27 décembre au siège du ministère de la Jeunesse et des Sports, entre, d’une part, ce ministère, la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA), le ministère de l’Education nationale, et d’autre part, la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF). Cette convention vise principalement à promouvoir et à développer l’athlétisme en milieu scolaire. Selon M’hamed Nouri, le secrétaire général la FRMA : «cette initiative fait partie des premières à l’échelon international. L’appui par l’IAAF et les ministères concernés se fera à travers l’octroi des équipements et de matériels nécessaires». Ce projet pilote, qui s’étale sur une période d’un an, à compter de décembre 2007, devra permettre la formation de « Formateurs des enseignants » du primaire par les experts de l’IAAF, mais aussi d’enseignants du primaire et d’initier les élèves des écoles primaires à la pratique de l’athlétisme. Un obstacle parmi d’autres pourrait, d’après M. Nouri, s’imposer à la réalisation du projet « celui du manque des infrastructures primordiales au sein des écoles nationales». Lors de sa visite, M. Diack a invité les responsables à poursuivre leurs efforts pour le développement du  sport qui est, a-t-il souligné, «la meilleure école car elle repose sur des critères de performances bien définis qui permettront  ainsi aux pratiquants d’améliorer leur niveau». L’intérêt d’un tel projet réside dans  l’élargissement de l’éventail de la pratique de l’athlétisme à partir d’un âge précoce, l’identification des talents dès l’école primaire afin d’alimenter les clubs par des enfants doués en athlétisme. M. Diack a expliqué que l’objectif de l’IAAF est de faire de l’athlétisme «le sport premier. Parce qu’il est accessible à toute la jeunesse du monde entier, l’athlétisme mérite d’être le sport premier. C’était mon rêve depuis que j’étais gamin à Dakar, ce rêve doit perdurer partout dans le monde», a-t-il confié. «Le Maroc regorge de potentialités qui lui permettront de réussir de telle manifestation, les championnats du monde cadets qui se sont déroulés en 2005 à Marrakech en témoignent», a ajouté M. Diack tout en affichant son soutien au Maroc. Pour sa part, Abdeslam Ahizoune, le président de la FRMA a annoncé que le Maroc est désormais prêt à organiser de grands rendez-vous de l’athlétisme aux standards internationaux comme la finale de l’athlétisme.
Et d’ajouter que la FRMA est en mesure de postuler pour la tenue sur le sol marocain de manifestations d’envergure mondiale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *