US Open : l’Espagne se pâme, Andy Murray en panne

US Open : l’Espagne se pâme, Andy Murray en panne

L’Espagne a placé cinq nouveaux représentants en huitièmes de finale de l’US Open dimanche et s’est assuré une place en demi-finale du tableau masculin, que le Britannique Andy Murray a une nouvelle fois quitté prématurément. Dominé par le numéro un mondial Rafael Nadal, auréolé du numéro de tête de série qui convient à son rang, le premier quart du tableau messieurs ressemblait dimanche soir à un coin de péninsule ibérique. Outre le Majorquin, facile vainqueur 6-4 6-4 6-2 du Français Gilles Simon, qui n’a fait illusion qu’un set et demi et ne regrettait pas sa défaite, pressé de rencontrer son garçon nouveau-né, Feliciano Lopez (n°23), David Ferrer (n°10) et Fernando Verdasco (n°8) se sont tous qualifiés. Les huitièmes de finale opposeront Nadal à Lopez et Ferrer à Verdasco. Celui-ci est le seul à avoir bataillé (6-2 3-6 6-3 6-2) face à l’Argentin David Nalbandian, que beaucoup voyaient jouer les trouble-fête sur le ciment new-yorkais.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *