Valence, nouveau maître de la Liga

Valence prend de l’avance. S’étant imposé devant Malaga par 2-0, à une journée de la fin du championnat espagnol, le FC Valence est désormais le champion de la Liga espagnole. Le club valencien, qui compte 72 points, ne peut plus être rejoint par son dauphin, le Real Madrid, le tenant du titre. D’abord tendu par l’enjeu de gagner sur le terrain de Malaga en course pour la Coupe de l’UEFA, Valence a commencé à respirer à la 35e minute avec l’ouverture du score de la tête par son défenseur argentin Roberto Ayala. Dix minutes plus tard, Fabio Aurelio donnait encore un peu plus d’air aux Valencians en battant le gardien de Malaga. L’arbitre a dû consulter à deux reprises son assistant avant de confirmer la validité du but, au grand désespoir des Andalous qui réclamaient un hors-jeu. Dans le même temps, le Real (66 pts) passait à côté de son match contre le Real Majorque et concédait un nul 0-0 qui donne six points d’avance à Valence avant la dernière journée de la Liga. Il s’agit du cinquième titre du club de Valence depuis sa fondation en 1919 et son premier titre depuis 1971.
L’équipe était entraînée par le légendaire Alfredo di Stefano. Ses précédents titres avaient été acquis en 1942, 1944 et 1947. Les supporteurs de Valence, en déplacement à Malaga, ont envahi le terrain au coup de sifflet final alors qu’à Valence, des supporteurs commençaient déjà à faire la fête dans la rue et sur la place de la mairie.
Les Madrilènes, sans doute démotivés par les annonces des résultats à Malaga, n’ont pas réussi à trouver la solution malgré quelques occasions nettes de Guti. Pis, le club madrilène ne s’est pas assuré la deuxième place qualificative pour la Ligue des Champions avant la dernière journée qui le mettra aux prises au Deportivo, 3e, à La Corogne.
En cas de victoire, le Real serait qualifié sans avoir à passer par le tour préliminaire. S’agissant des buteurs et avec 21 buts, l’attaquant du Deportivo, Diego Tristan, reste le meilleur buteur de la Liga.
Le FC Barcelone, vainqueur du derby barcelonais contre l’Espanyol par 2-0 a quant à lui profité de la défaite du Celta Vigo à domicile contre Séville pour reprendre la quatrième place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions.
Dans le bas du tableau, battu 2 à 1 à Villarreal, Saragosse, vainqueur de la Coupe d’Espagne en 2001, est définitivement relégué en deuxième division. Las Palmas, Tenerife et Majorque courent toujours…le même risque.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *