Vénus Williams sur Wimbledon

Une victoire facile pour Vénus Williams en quarts de finale des internationaux de Grande-Bretagne. Le départ a été tardif au All England Club à cause des pluies, mais il a été rapide. Vainqueur lundi de sa compatriote Lisa Raymond en deux manches et 48 minutes, l’aînée des soeurs Williams n’a nullement eu du mal à se débarrasser de la Russe Likhovtseva, 6-2 6-0, pour passer en demi-finale du tournoi de Wimbledon.
La double tenante du titre et tête de série n°1 est toujours aussi impressionnante. L’Américaine s’est contentée de balayer les lignes du court central pour épuiser Likhovsteva, qui n’a résisté que pendant les quatre premiers jeux en se procurant une balle de break. Venus n’a abandonné que deux jeux tout au long de cette rencontre, signant par la même occasion sa huitième victoire consécutive sur la Russe.
«J’essaie d’être plus solide à chaque match», a commenté Williams. «Quand ça marche comme aujourd’hui, c’est vraiment très bien. Je ne pense pas qu’elle m’a donné beaucoup de points. J’ai dû construire la plupart des coups et lui mettre beaucoup de pression». Les exploits se suivent et se ressemblent, dans leur simplicité, pour Williams qui n’a passé que 4 heures et demie sur le court depuis le début du tournoi.
Elle demeure ainsi la grande favorite. En cas de nouveau succès cette année, elle deviendrait la première joueuse à remporter trois fois d’affilée les Internationaux de Grande-Bretagne depuis Steffi Graf entre 1991 et 1993. Sa compatriote Jennifer Capriati, tête de série n°3, a eu plus de difficultés à se défaire de la Grecque Eleni Daniilidou pour passer en quarts de finale.
La victoire a été de 6-1, 3-6, 6-1. Le match entre les deux femmes avait été interrompu la veille alors qu’elles étaient à un set partout. Capriati a remporté le dernier set en moins d’une demi-heure et a conclu sur un ace. Mais l’affiche du dernier carré reste le match qui opposera Vénus Williams à la Belge Justine Henin, tombeuse, pour la première fois de sa carrière, de l’Américaine Monica Seles en deux manches 7-5 7-6 (7-4). L’an dernier, la Belge s’était inclinée en finale face à Vénus Williams. Henin, sortie en quarts de finale par Seles à Roland Garros, ne l’avait jamais encore battue. La Belge a fait le break pour mener 6-5 dans le premier set, a sauvé une balle de débreak dans le jeu suivant et conclu la manche sur une erreur en coup droit de l’Américaine. Seles a ensuite mené 4-1 dans la deuxième manche, mais a laissé son adversaire revenir à la marque avant de s’incliner dans le tie-break sur un dernier retour de revers trop long. Seles, 28 ans, totalise neuf titres du Grand Chelem, mais n’a jamais gagné Wimbledon, où elle a atteint une fois la finale, en 1992.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *