Vers un premier sacre africain

Les Lions de l’Atlas jouent ce samedi à la finale de la Coupe d’Afrique des nations de rugby. Deux semaines après la finale de la CAN footballistique à Tunis, le Maroc revient à nouveau sur la scène sportive continentale en affrontant la Namibie au complexe de l’Olympique de Casablanca, à partir de 15h00. Si l’objectif affiché par la direction technique nationale et les responsables de la fédération royale marocaine de rugby est de remporter un sacre qu’ils n’ont toujours pas étrenné, la vigilance est de mise compte-tenu de la réputation de l’équipe namibienne, qui ne ralliera le Royaume que vendredi, veille de la rencontre.
Les nationaux se trouvent quant à eux en concentration à l’Institut Moulay Rachid de Rabat après un stage de préparation effectué en France avec au programme un match contre la sélection amateur tricolore, en lever de rideau de France-Italie comptant pour le tournoi des VI Nations. Marocains et Namibiens se connaissent très bien puisqu’ils se sont affrontés à quatre reprises dans les dernières années. Les deux sélections sont à égalité puisque chacune d’elles a eu le dernier mot à deux reprises. Difficile donc de faire des pronostics quant à l’issue de cette finale, même si les Lions de l’Atlas ont à leur actif l’avantage de jouer devant leur public. Les derniers exploits de leurs homologues footballeurs en Coupe d’Afrique qui s’est tenue en Tunisie ne manqueraient également pas de les motiver, comme l’ont signalé diverses déclarations de responsables fédéraux marocains. Samedi après-midi, ce sont également deux écoles de rugby qui s’affronteront sur le terrain du COC. Les ruggers qui défendront les couleurs nationales dans cette compétition sont tous des professionnels qui évoluent dans le championnat français. À l’opposé, les Namibiens pratiquent un rugby de l’hémisphère sud.
Lors de ce troisième Top 9, tournoi qui réunit les neuf meilleures équipes du continent noir, les Lions de l’Atlas sont les auteurs d’un très bon parcours. Engagés dans le groupe A de cette compétition, ils avaient battu au premier tour la Tunisie par forfait puis la Côte d’Ivoire (18-16) à Abidjan, terminant premiers de leur groupe. En demi-finale, ils ont eu raison de l’équipe de Madagascar 62-36. La seconde poule, dans laquelle évoluaient la Namibie, le Botswana et le Kenya, a été littéralement dominée par les Namibiens.
Ces derniers ont pour leur part assuré leur qualification en finale après avoir battu en demi-finale l’Ouganda. Il est à signaler qu’Ougandais et Malgaches évoluaient dans le troisième groupe du Top 9. Madagascar a pris la première place de cette poule alors que l’Ouganda a accédé au carré d’or grâce à son deuxième meilleur classement.
Casablanca donc se transforme, l’espace d’un week-end, en capitale du rugby africain. La métropole abrite en effet en marge de cette finale, le congrès du comité exécutif de la Confédération africaine de rugby (CAR) présidée par la Marocain Aziz Bougja. Des membres de l’International Rugby Board (IRB) se trouvent également à Casablanca. Jeudi matin, ils ont tenu une réunion de travail avec les responsables fédéraux marocains.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *