Vers une restructuration des instances du FUS

Lors du point de presse tenu à Rabat le jeudi 24 octobre courant, Abdelkrim Bennani a rappelé le parcours du club après une longue période de léthargie durant les années 70-80. Suite à cela, a ajouté le président, ce n’est qu’en 1989 que l’on a pu réunir la famille fussiste tout en organisant le comité directeur et en réhabilitant ses sections.
Ensuite, a-t-il poursuivi, la préoccupation prioritaire était la recherche des sponsors, ce qui a donné lieu à deux conventions, l’une avec la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) et la seconde avec l’Office National des Transports (ONT). Mais ce dernier a résilié la convention. S’agissant du volet financier, il a précisé que le budget du FUS varie entre 8 et 9 millions de dirhams. Malgré cela, les seize sections ont enregistré des résultats satisfaisants (basket-ball, tennis de Table, volley-ball, athletisme, arts martiaux,…)
Pour le président restructurer actuellement le comité directeur est une priorité pour se conformer aux nouvelles orientations et attentes nationales.
Il a en outre relevé que les statuts seront modifiés et que le nouveau régime sera applicable à partir du 30 octobre courant.
A son tour, Larbi Ziati a donné des précisions concernant le nouvel organigramme qui permettra l’audit de l’association et l’élargissement de l’organe décisionnel qui comprendra 172 dirigeants.
Répondant à la question relative au ressources financières, le président a tenu à préciser que malgré les moyens limités des seize sections , celles-ci arrivent à survivre grâce à une bonne gestion budgétaire. Il a notamment tenu a rappeler que les nouveaux élus de la capitale ont promis d’apporter leur soutien au club concernant la représentativité du FUS au sein des instances sportives nationales.

• Correspondance

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *