Victoire historique pour Justine

Après avoir remporté la dernière balle de match de cette finale, Justine Henin-Hardenne est montée sur les gradins pour enlacer son mari, Pierre-Yves. Une joie sans limites se lisait sur le visage de cette tenniswoman, première Belge à remporter le tournoi de Roland Garros. Henin-Hardenne a battu samedi en finale de ce Grand Chelem une autre Belge, Kim Clijsters, 6-0, 6-4, sur le court central Philippe Chatrier. Le plus cadeau que Justine aurait pu s’offrir pour son 21ème anniversaire, fêté six jours plus tôt. «Je voudrais surtout dédier cette victoire à ma maman qui veille sur moi depuis le paradis, et j’espère qu’elle est très fière de moi », a déclaré la nouvelle n° 3 mondiale qui avait été affectée de perdre, à l’âge de 12 ans, sa mère, décédée d’un cancer, avant de se brouiller avec son père.
Sous le chaud soleil parisien, la première Belge de l’histoire à remporter un tournoi du Grand Chelem a vite scellé le sort de cette finale. La Wallonne n’a laissé aucune chance à la Flamande, étrangement passive et auteur de plusieurs fautes directes (35 au total). Justine a ainsi fait cavalier seul tout au long du premier set qu’elle a expédié, en 26 minutes, sur le score sans appel de 6-0. La deuxième manche fut un peu plus équilibrée. Clijsters s’est finalement décidée à se secouer réussissant même à prendre le service de Henin-Hardenne pour la première et unique fois de la rencontre. Plus forte et motivée, cette dernière n’a pas cédé au découragement et a pris à son tour le service de Clijsters pour remporter le deuxième set 6-4, et le match au bout de 1 h 07 min. «J’aurais pu mener 3-0 dans le 1er set, mais elle a très bien joué les balles de break. Je n’ai pas bien joué dans ce tournoi, je ne me suis même pas rapproché de ce que je sais faire. Et malgré ça, j’ai été en finale, c’est plutôt positif», s’est consolée Clijsters, qui fêtera son 20ème anniversaire dimanche prochain. Les deux joueuses, amies ayant connu le même drame familial, se sont par la suite données l’accolade tandis que les drapeaux belges tournoyaient dans les tribunes du court central. Cette victoire demeure donc historique pour la Belgique. Une bonne partie du gouvernement belge, dont le Premier ministre, le Flamand Guy Verhofstadt, et le ministre des Affaires étrangères, le Wallon Louis Michel, s’est déplacée à Paris pour y assister. Le court central de la Porte d’Auteuil a ainsi vécu une vraie fête en l’honneur de la Belgique.  En s’imposant samedi, Justine Henin-Hardenne a remporté son 10ème titre, le quatrième de l’année après Dubaï, Charleston (Etats-Unis) et Berlin, où elle avait déjà battu sa compatriote en finale. Elle a en outre reçu un chèque de 819.000 euros.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *