Victoire méritée des Lions de l’Atlas

Victoire méritée des Lions de l’Atlas

«La semaine de concentration programmée à Fès a porté ses fruits. Nous sommes prêts à disputer les matches officiaux du Ghana», a annoncé le sélectionneur national, Henri Michel, au terme du match amical, tenu samedi à Fès contre la Zambie et qui s’est soldé en faveur des hôtes par 2 buts à 0. Les Lions de l’Atlas, tous présents, n’avaient d’autre alternative pour satisfaire les masses en déplacement à Fès. Lors de cette confrontation, la sélection nationale a émis  des signaux rassurants. Une défense éveillée et généralement décisive dans ses interventions, un  milieu de terrain actif et omniprésent sur la pelouse et une ligne d’attaque  créative, surtout en deuxième mi-temps, ont dressé le profil d’une équipe qui  trouve peu à peu son homogénéité. «Une victoire méritée», a  révélé, Hichani Himonde de l’équipe adverse et d’ajouter «La Zambie a produit un football moins attractif et sa tactique était claire pour la formation marocaine». Les Marocains, qui jouaient avec économie, n’arrivaient pas à concrétiser les rares opportunités qui se sont présentées. Youssef Hajji a manqué de rapidité devant les buts adverses, à maintes reprises. Le gardien zambien, Kennedy Mweene, n’a dû montrer l’étendue de son talent qu’à seulement deux reprises (19e et 38e mn), face à la technicité de Tarik  Sektioui qui, à chaque fois, a pu effacer ses vis-à-vis et tirer. Khalid Fouhami n’a pas été non plus mis totalement au repos et a eu quelques  frayeurs, notamment lors d’une contre-attaque des Zambiens (7e), mal négociée par Jacob Mulenga. A la reprise, Henri Michel a aligné Soufian Alloudi et Hicham  Mahdoufi, en remplacement de Houcine Kharja et Badr El Kadouri. Des changements, qui n’ont pas tardé à donner leurs fruits. Alloudi a aussitôt mis le feu dans la défense adverse, en chevauchant depuis le milieu du  terrain, avant de passer le ballon, mais Abderrahmane Kabous, qui était à la  réception, se trouvait en situation de hors-jeu.
Mais ce n’était que partie remise puisque Hajji, accroché par derrière en pleine surface de réparation, décroche un penalty. Sektioui se charge de  l’exécution et inscrit le premier but (52e). Huit minutes plus tard, Alloudi  met la pression sur un défenseur et le gardien de but, les pousse à l’erreur et  place le cuir dans le fond des filets (60è). Entre-temps, les nationaux, qui passaient par une période de flottement, ont  failli encaisser un but, mais la barre transversale a sauvé Abdelilah Bagui, qui a remplacé Fouhami. Après ces deux buts, le Onze national a dominé le reste de la partie et raté plusieurs opportunités de corser l’adition, notamment par Bouchaïb Lambarki. La défense marocaine, conduite par Talal El Karkouri et renforcée, en seconde période, par Youssef Safri, est arrivée pour sa part à juguler les  ardeurs des Zambiens. Cet avant-dernier test grandeur nature avant les joutes africaines a constitué pour les Lions de l’Atlas une occasion pour peaufiner leurs  mécanismes, notamment celles de construction collective des offensives. Mission  qui s’est avérée  souvent difficile et a mis à rude épreuve la capacité des nationaux. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *