WAC : Akram à la tête des Rouges

WAC : Akram à la tête des Rouges

C’est dans un lieu neutre, loin de l’antre de Tayeb Fechtali, où s’est déroulée, samedi 2 juin, l’élection du nouveau président du Wydad section football. Comme prévu, Abdelilah Akram, l’ancien vice-président, l’un des grosses pointures du WAC, a été élu à la tête du club. Accueilli par des chants scandant son nom, le successeur de Fechtali a tenu à faire une «entrée triomphale» au centre culturel de Sidi Belyout où a eu lieu cette assemblée général ordinaire.
Une assemblée précoce qui, selon le président sortant, devra «donner assez de temps au nouveau comité pour préparer la prochaine saison dans les meilleures conditions».
Avant la lecture des deux rapports, financier et moral, Tayeb Fechtali, fidèle à son style, a prononcé un long discours durant lequel il a passé en revue toutes les décisions prises par son comité exprimant, toutefois, quelques regrets. M. Fechtali n’a donc pas chanté Piaf, mais il aurait bien aimé chanter Om Kalthoum. Soixante-dix ans d’existence du Wydad, ça se fête ! Et pour l’occasion, Tayeb Fechtali avait prévu de faire écouter aux adhérents un morceau de la diva de la chanson arabe qui, d’après lui, aurait inspiré les dirigeants du club à choisir le nom du Wydad. Un morceau que personne n’a écouté en raison de problèmes techniques.
Pour ce qui est des regrets, l’ancien patron de la section football du WAC a affirmé que si le passé était à refaire, il ne plongerait pas le contrat avec José Romao, parti en milieu de saison sans donner de préavis.
«C’était une grave erreur. J’ai cédé à certaines pressions, y compris celle du public. Je n’aurais pas dû. Je le regrette aujourd’hui. José Romao était plus préoccupé par son avenir personnel. Il ne cherchait  pas à améliorer le rendement de l’équipe, mais à gagner du temps», a-t-il lancé.
Le mot du président sortant a été, cependant, interrompu par les adhérents qui ont posé plusieurs questions : pourquoi les rapports, moral et financier, ont été délivrés à la dernière minute? Quelles sont les raisons qui ont poussé le comité à tenir une assemblée «prématurée» ? Pourquoi l’équipe du Wydad s’est-elle séparée d’une poignée de joueurs titulaires ?… Bref, tant de questions qui fâchent. Le débat a vite viré à la bagarre. Une bagarre au cours de laquelle le micro-baladeur s’est volatilisé dans la salle.
Les adhérents en sont presque venus aux mains. Pour calmer les esprits, le secrétaire général du club, Abdallah Morchid, a entamé la lecture du rapport moral sous les cris des protestations.
Après la séance des questions-réponses, les deux rapports ont été finalement approuvés par 74 voix pour, 30 contres et 7 abstentions sur les 111 adhérents ayant participé au vote.
Ensuite, Abdelilah Akram, candidat unique à la présidence du club, a été élu à l’unanimité pour diriger le Wydad. Remerciant les adhérents pour la confiance qu’ils lui ont accordée, M. Akram s’est engagé à «travailler sur renforcement de l’équipe». Le prochain comité sera constitué dans les quinze jours qui viennent.
Et s’agissant du renforcement, les «Rouges» en auront plus que besoin, surtout que le comité Fechtali a cédé plusieurs joueurs-clés du WAC pour une cagnotte de 4.998.786 dirhams !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *