WAC-FAR, un match au goût de la revanche

WAC-FAR, un match au goût de la revanche

Après plusieurs reports, voila enfin ce choc si attendu par le public, le match le plus prometteur qui opposera samedi 18 avril à 16 heures au Complexe Mohammed V à Casablanca, les Militaires aux Wydadis comptant pour la 23 ème journée du championnat national de football (GNFE-1). Un véritable bras de fer entre M’hamed Fakhir et Baddou Zaki. L’équipe gagnante réalisera un exploit puisqu’il s’agit d’une confrontation entre deux grandes équipes nationales. Les Militaires, qui devancent les Wydadis, chercheront à faire voler en éclats cet écart, et du coup éventuellement viseront leur rapprochement de la tête du championnat. «Je considère ce match capital, vu qu’en cas de victoire nous serions deuxièmes du championnat», a déclaré Baddou Zaki l’entraîneur du WAC.
Cette rencontre est très attendue et sera inévitablement suivie par les fans du ballon rond surtout les supporters des deux équipes. Les Rouge et Blanc auront en effet plus d’un objectif lors de ce rendez-vous crucial, mais voudront en particulier réussir au passage un bon résultat afin de prendre un ascendant moral sur leurs adversaires du jour.
Il est important de mentionner que le dernier match opposant les FAR et les Wydadis a connu des actes de vandalisme après la rencontre. En effet, à l’issue de la rencontre qui s’est soldée par la défaite du WAC, les hordes de hooligans se sont attaquées bêtement aux véhicules de transport pour se venger de ce résultat. À chaque grand rendez-vous footballistique, c’est le même scénario quel que soit le résultat. De tels événements à l’étranger condamnent automatiquement le club qui reçoit à domicile de passer à la caisse pour payer la facture des actes de vandalisme. Malheureusement, ces actes se poursuivent dans les stades du Royaume.
Ce sont des agissements qui deviennent habituels à l’issue de chaque match. Néanmoins, selon un responsable au conseil de la ville de Casablanca, les incidents anti-sportifs qui surgissent à l’intérieur où à l’extérieur des stades ont toutefois diminué par rapport à l’année dernière.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *