WAC-Raja, le match de la saison

WAC-Raja, le match de la saison

Cette confrontation, la 97ème de l’histoire des deux clubs, intervient dans un contexte un peu particulier. Leader du championnat à quatre longueurs d’avance de son poursuivant immédiat, le CODM, le WAC compte frapper fort face à son frère ennemi le Raja, en crise d’entraîneur après le limogeage la semaine dernière du Français Alain Fiard.
Les Rouge et Blanc comptent beaucoup sur cette rencontre, non seulement pour faire oublier à leur public la défaite en finale de la coupe du trône, dimanche dernier, face aux FAR, mais aussi pour creuser l’écart qui le sépare de ses concurrents.
Pour son premier derby, l’entraîneur du WAC, Jacky Bonnevay, est conscient de l’enjeu de cette rencontre, ô combien difficile, quant au parcours du club. «Nous allons réagir », a déclaré le coach des Rouge et Blanc. Mais pour ce faire, le Français devra surmonter deux handicaps. Le moral bas des joueurs. Eux, qui avaient raté de peu et à deux reprises le titre de la coupe. Deuxième hic : la troupe de Bonnevay est épuisée. Elle qui avait disputé trois matchs en une semaine. Mission, donc, difficile, mais pas impossible pour les coéquipiers de Benchrifa. Souffrant d’un problème d’effectif, Bonnevay espère que, d’ici dimanche, ses joueurs puissent récupérer physiquement, mais aussi mentalement. À cela s’ajoute le nombre des blessures, dont celle de Louissi, incertain jusqu’à hier soir. D’autres éléments, et pas des moindres, seront absents de la partie pour diverses raisons : Benhalib, Khama et Falah. C’est dire la lourde tâche qu’attend l’entraîneur des Rouge et Blanc qui compte beaucoup sur ses éléments les plus expérimentés : Abrami, Benchrifa, Lemyaghri et Sersar.
Et il n’y a pas que lui qui doit sauver les meubles. Mohamed Nejmi, qui assure l’intérim en attendant l’arrivée d’un nouvel entraîneur, on parle dans les milieux rajaouis de Moldovan ou de Walter Meuus, aussi. Seule une victoire du Raja au détriment de son frère ennemi, et cela a toujours été le cas, pourrait réconcilier les joueurs avec leur public et remettre un peu de l’ordre dans la maison des diables verts. Les coéquipiers de Zemmama comptent sur le retour du buteur maison Bidodane, absent pendant plusieurs semaines pour cause de blessure, pour faire la différence. Dimanche, les yeux seront braqués sur ce derby explosif, qui, non seulement, enflammera toute une ville, mais volera la vedette aux autres rencontres de cette dixième journée.
Euphoriques après leur sacre de dimanche dernier, les FAR recevront la lanterne rouge, le Kawkab de Marrakech. Match déséquilibré, sauf surprise. Quant à l’ex-leader, le CODM, qui ne s’est pas encore remis de sa dernière défaite qui lui a coûté le fauteuil de leader, se déplacera à Salé avec l’ambition de récupérer les points perdus pour espérer rester dans la course pour le titre. Pour sa part, le Mouloudia Oujda, qui n’est plus le même qu’en début de championnat, sera opposé à la Jeunesse Massira. Les Oujdis n’ont pas droit à l’erreur s’ils veulent le maintien en première division.
Idem pour le Hassania d’Agadir, à la recherche d’un entraîneur, et qui est en mal de résultats depuis plusieurs journées. La venue dans la capitale du Souss des Zémmouris de Khémisset sera l’occasion pour le double champion du Maroc de renouer avec le succès. Nouveau promu, l’Olympic Safi, qui a jusqu’à présent bien négocié ses matchs, recevra l’Olympique de Khouribga.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *