WAC-Raja, un derby explosif !

WAC-Raja, un derby explosif !

Après ses victoires d’affilées contre l’ASE et le MAS, le WAC rencontra, ce week-end, dans un derby explosif, le Raja de Casablanca. Un match très attendu avec le retour de Kamal Lichtaf, Mustapha Khalfi, Hicham Aurallah, Rachid Oussama, Jamal Aguiwaz, Faïcel Znaïdi et Adnane M’saâdia. Ces joueurs sont des titulaires à part entière et constituent l’ossature des Verts. Après la démission collective de son bureau dirigeant, c’est le comité directeur, dirigé par Mohamed Aouzal, qui a pris personnellement en charge tous les éléments.
De ce fait, les entraînements ont débuté, mardi dernier, au Complexe sportif Mohammed V. Pour une première sortie au complet, qui coïncide avec le derby casablancais contre le WAC, la tâche ne sera pas de tout repos pour les Verts qui seront appelés à éviter une troisième défaite de l’équipe compte tenu du manque de compétition qui s’avère un handicap pour les coéquipiers de Mustapha Khalfi.
Pour ce qui est du WAC, tous les atouts semblent de son côté pour s’emparer d’une troisième victoire, surtout que son coach, Bouchaib El Guers, connaît parfaitement son adversaire du jour, pour l’avoir entraîner pendant plusieurs années, et la tactique avec laquelle il va le contrecarrer. Toujours est-il que nous sommes conviés à une belle empoignade après la rupture du jeûne entre deux des meilleures formations de notre championnat. Le leader, l’ASS, tout auréolée par son succès éclatant à Casablanca face au TSC, le week-end dernier, s’apprête à recevoir la formation d’Amal Esssaouira. Cette dernière, renforcée par deux éléments prêtés par le DHJ, dont un Sénégalais, va tenter de déjouer tous les pronostics.
De son côté, l’ASS tentera de déployer son jeu gagnant pour rester en tête du peloton. D’ailleurs, Saïd Bouzidi a entièrement confiance en ses poulains qui fascinent, journée après l’autre. La salle de Kénitra abritera la rencontre KAC-MAS. Les deux équipes ont déjà enregistré deux défaites chacune avec des causes différentes. La première souffre, comme à son accoutumée, d’un problème de trésorerie que toutes les potentialités de la ville semblent incapables de résoudre, même partiellement. Pour le second, après la démission de son président, Haj Ahmed Mernissi, et par la suite de tout le bureau dirigeant, le MAS reste dans l’expectative d’hommes de porter secours à une équipe au palmarès éloquent. Si l’équipe fassie n’évolue pas avec son équipe type à Kénitra, les coéquipiers de Samir Boudarza n’auront aucune difficulté à enregistrer leur première victoire de la saison. La ville de détroit aura pour cadre la rencontre IRT-FUS.
Dernièrement, l’équipe du FUS a été invitée des Tangérois au tournoi Ibn Batouta, remporté par l’ASS. En moins d’un mois, le public de l’IRT aura un autre rendez-vous avec le champion sortant dans un authentique test. Les deux managers, Khalid Rouass pour l’IRT et Rachid El Yatribi pour le FUS, ont chacun sur idée en tête. Comment vont-ils pour s’emparer de la victoire ? Le match sera musclé, mais un léger avantage à mettre à l’actif des amis de Merouane Moutalibi, pour leur expérience. À Berkane, la Renaissance locale recevra le TSC dans un match très équilibré. Après avoir enregistré une défaite et une victoire chacune, les deux formations chercheront à renouer avec le succès. Les deux coachs, Younès Belkhatir (RSB) et Redouane Haddany (TSC) n’auront pas la tâche facile. Cependant, l’équipe la plus préparée physiquement et tactiquement aura le droit d’empocher les trois points de la victoire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *