Walid Regragui : «Il nous faut un miracle pour se qualifier à la Coupe du monde»

Walid Regragui : «Il nous faut un miracle pour se
qualifier à la Coupe du monde»


ALM : Quelles conclusions faites-vous du rendement de l’équipe nationale face au Togo ?
Walid Regragui : Nous n’avons ménagé aucun effort pour s’imposer et avancer dans ces éliminatoires. Mais, nous nous sommes trouvés dans une situation délicate. Le Togo est une équipe trèsbien organisée tactiquement. C’est bien dommage, que nous n’avons pas réussi à avoir les trois points de la victoire.
Nous étions pourtant bien
préparés, puisque nous avons débuté nos préparatifs le 28 mai dernier. Notre objectif était de donner le meilleur et gagner cette rencontre.
Malheureusement, nous n’avions pas eu de chance. Même le penalty, il a été raté gratuitement. Peut-être si le penalty a été transformé en but, on aura eu les trois points dans la poche. Et ce sera différent. Maintenant, si nous arrivons à gagner les trois matches retour face au Gabon,Togo et Cameroun, nous allons vraiment respirer pour occuper au moins la deuxième ou la troisième place et aller à la Coupe d’Afrique des nations.
 
Est-ce que le Onze national est toujours en course pour la Coupe du monde ?
Je pense que c’est bien dommage pour l’équipe nationale. Notre situation est compliquée après ce nul blanc à domicile. Sincèrement, il nous faut un miracle face au Togo et au Gabon pour rester en course. Je veux parler de mes co-équipiers tels Youssef Hajji ou Marouane Zemmama qui ont bien joué et qui ont montré de belles performances durant toutes les rencontres. Ainsi que toutes ces occasions qu’ils ont ratées et qui ont menacé le gardien de but de l’équipe togolaise maintes fois depuis le début du match. Sans oublier l’occasion nette qui a été ratée par Mounir El Hamdaoui. Il faut gagner les matches à l’extérieur comme à domicile pour qu’au moins l’équipe sera présente à la Coupe d’Afrique pour représenter le Maroc en Angola.
 
Qu’est-ce qui a manqué à l’équipe nationale dans cette rencontre?
Je tiens à dire au public marocain que nous nous sommes bien préparés. Nous étions solidaires face au Cameroun ainsi que face au Togo. Toutefois, il y avait un manque de cohérence. Il y avait beaucoup de balles arrêtées qui auraient pu être converties en buts. Ces balles arrêtées auraient pu nous sauver pour nous donner plus d’espoir, mais malheureusement nous avons joué face à une défense togolaise très fermée en défense et très persévérante.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *