Wilkinson, un des sportifs les mieux payés au monde ?

Le drop à la dernière minute de la prolongation de la « gueule d’ange » du rugby anglais a permis au XV de la Rose de l’emporter 20-17 contre l’Australie. « Je pense qu’il n’y a pas de limite au potentiel de revenu de Jonny Wilkinson », analyse un porte-parole de Stuart Higgins Communications à Londres. « Il est ce que l’Angleterre n’a pas eu depuis longtemps: un héros sportif solide au destin en or. » Le succès de samedi est le premier sacre mondial d’une équipe anglaise depuis la Coupe du monde de football remportée face à l’Allemagne en… 1966. Wilkinson est déjà sous contrat avec entre autres Adidas, British Airways et Lloyds TSB. Ces partenariats lui rapportent environ 1,5 million de livres sterling par an. « Il est difficile de chiffrer maintenant ce qu’il peut gagner », ajoute le porte-parole de Stuart Higgins. « Certains avancent la somme de 25 millions de livres par an. On peut dire sans risque que ce sera une très grosse somme. » Cela ne mettra toutefois pas Wilkinson au même niveau que le champion du monde de F1 Michael Schumacher, qui gagne la bagatelle de 75 millions de livres par an ou que le boxeur Lennow Lewis, champion du monde des lourds, qui touche environ 35 millions de livres, d’après une enquête récente du quotidien The Times. Wilkinson est devenu le meilleur marqueur anglais de tous les temps à l’âge de 21 ans seulement et a été nommé deux années de suite meilleur joueur international. « En terme de marketing, il a tout pour lui », poursuit le porte-parole. « Il est le sportif idéal. Il a le tempérament, le succès et le bon look pour attirer tout le monde. » La comparaison avec le capitaine de l’équipe d’Angleterre de football, David Beckham, est inévitable. La revue France Football a récemment assuré que Beckham était le footballeur le mieux payé au monde avec des revenus annuels de 10,5 millions de livres. Mais Wilkinson a quelque chose de plus. « Il semble avoir les qualités pour parler en public. Il pourrait gagner 10.000 livres pour faire des discours sur les talents d’un meneur d’hommes ou sur les techniques de motivation », précise le porte-parole. D’après des articles de la presse britannique, le revenu moyen d’un joueur du XV anglais est de 250.000 livres. Le drop de « Wilko » aura aussi des répercussions financières qui dépassent le cadre de son portefeuille personnel. Une porte-parole de la Fédération anglaise de rugby en est certaine: « l’équipe va désormais attirer beaucoup plus de partenaires. »

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *