Wydad : Fechtali président

Wydad : Fechtali président

Les événements se succèdent à la tête du Wydad de Casablanca et ils sont loin de ressembler au schéma sur lequel d’aucuns misaient. Telle est la  conclusion à laquelle tous ceux qui suivent la marche, plutôt accélérée, du club sont arrivés. Une marche qui a pris une cadence particulièrement soutenue avec son lot de surprises et de changements. A commencer par celles qu’a apporté l’assemblée générale du club. Tenue samedi à la salle Touria Seqqat à Casablanca, cette assemblée s’est accompagnée d’une série de nouveautés, de déceptions. Au dialogue serein et transparent, certains, comme c’était le cas pour un  ancien adhérant qui a été réintroduit dans le milieu, ont préféré verser dans ce qui ressemble beaucoup à des calomnies.
L’adhérant en question n’a pas hésité à descendre en flammes les dirigeants du club, avec à la clef un surprenant manque de tact et de civisme dès que le président sortant, Abdelilah El Menjra a pris la parole. Ce dernier, qui avait annoncé sa démission la veille de l’A.G, et visiblement excédé, a fini par quitter la salle après  avoir réitéré son retrait de la chose wydadie. Des débats pour le moins houleux ont suivi son départ de la salle. Le départ de M. El Manjra intervient après deux ans passés au poste de président en succession au fameux Nassreddine Doublali. Dans un communiqué daté du 22 juillet et dont ALM a reçu une copie, M. El Manjra a motivé sa décision par « des raisons familiales et personnelles» tout en affirmant avoir le sentiment «du devoir accompli», même «tout ne fut pas parfait». Faisant le bilan de son passage, l’ancien dirigeant, qui précise avoir débarqué  au Wydad quand celui-ci traversait une situation critique, dit avoir réussi à « renflouer les caisses du club et à rationaliser sa structure financière ».  Et l’ancien président de souhaiter bonne chance à son successeur dans la professionnalisation des structures du club. De la chance, Taieb Fechtali en aura bien besoin. L’homme a créé la grande surprise en étant propulsé aux commandes du  club. Une élection qui tient notamment au fait qu’il n’y avait plus personne pour se présenter à la présidence à part lui. Candidat favori au poste, Driss Benhima s’est désisté aux derniers moments, sans explications. D’un vote, l’élection s’est mue en un véritable référendum pour ou contre M. Fechtali. Entamée en fin de journée, le vote donnera ce dernier vainqueur avec 85 voix  sur un total de 91. L’élection du nouveau comité, elle, et sur demande  du nouveau président, devra attendre encore une semaine, histoire d’engager une réflexion suite à laquelle des noms seront proposés.  C’est dire que tout n’est pas encore tranché et que d’autres changements sont attendus.
En attendant, une autre nouveauté  s’est venue s’ajouter à l’actualité du club. Celle de la désignation du Portugais Jose Romao en tant que nouvel entraîneur de l’équipe. Très attendue, cette désignation est passée inaperçue. Elle n’en est pas capitale pour la marche à suivre pour l’équipe. L’ancien entraîneur de l’équipe olympique portugaise, avec qui le Wydad était en négociations depuis plusieurs semaines, a pris les commandes jeudi 21 juillet, date à laquelle le contrat d’une saison renouvelable a été signé entre les deux parties. Donnant la suite à Hassan Benabicha et au Français Jacky Bonnevay.
Riche d’une expérience de 20 ans en tant que coach, José Romão a dirigé pas moins de neuf clubs portugais. Faisant partie de l’équipe technique de l’équipe nationale du Portugal, il a par la suite pris en charge  le renouvellement de l’équipe nationale Seniors. 
«Les champions, ce sont ceux qui, lorsqu’ils chutent, se relèvent et continuent de se battre pour atteindre leurs objectifs » avait-t-il déclaré dans des propos relayés par FIFA.com. Une approche dont le Wydad, en perte de vitesse côté résultats, a bien besoin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *