Yassine Lakhal : «Le Moghreb de Tétouan ne souffre d’aucune crise»

Yassine Lakhal : «Le Moghreb de Tétouan ne souffre d’aucune crise»

ALM : Vous avez signé avec le Wydad. Après des années au MAT , pourquoi vous avez décidé de quitter Tétouan pour venir à Casablanca ?
Yassine Lakhal : Effectivement, cela fait cinq ans que je joue au Moghreb de Tétouan (MAT) et j’ai décidé cette année de changer de club et d’ambiance pour pouvoir améliorer mes capacités et mes performances. J’ai signé avec le WAC pour quatre ans avec environ 3 millions DH. J’ai rejoint également le Wydad pour jouer le derby. Pour moi, c’était toujours un rêve de vivre l’ambiance du derby avec l’équipe et son public fabuleux qui reste toujours la vedette de ce match choc entre le Raja et le Wydad.

Avant de conclure avec le Wydad, étiez-vous contacté par d’autres clubs ?
Oui, j’étais courtisé par d’autres clubs européens, en l’occurrence le club français de Bordeaux, les clubs espagnols de Villa Real et de l’Espanyol et bien d’autres équipes allemandes. J’allais rejoindre l’un de ces clubs, mais le transfert n’a pas pu avoir lieu malheureusement.

Quelles en sont les raisons ?
À chaque fois qu’un club souhaite s’attacher mes services, le président de mon ancien club le Moghreb de Tétouan, Abdelmalek Abroun, exige aux dirigeants du club un gros montant de transfert. Et cela met fin à toutes les tentatives de négociations. Par conséquent, mon transfert pour les clubs étrangers n’a pas pu avoir lieu à cause de cette demande financière.

Est-ce que c’est la crise que traverse actuellement le MAT qui pousse le club à demander de gros montants pour les transferts de ses joueurs ?
Le Moghreb de Tétouan, avec tous ses départements, ne souffre d’aucune crise notamment financière. Et tout ce qui a été écris ce n’est que des paroles et des rumeurs qui ne sont pas vraies. Le président Abdelmalek Abroun est toujours aux commandes et il gère le club en toute tranquillité et sérénité.

Comment trouvez-vous le nouveau championnat professionnel?
Je suis très satisfait que les responsables de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) vont appliquer la loi du nouveau championnat professionnel sur les équipes locales. Ce championnat va défendre les intérêts des joueurs. Désormais le joueur va garantir ses droits avec son club et également avec la FRMF.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *