Younès El Aynaoui au Grand Prix Hassan II

Younès El Aynaoui au Grand Prix Hassan II

D’après toutes les déclarations des membres de la fédération royale marocaine de tennis (FRMT), notamment son président Mohamed M’jid, il était évident que le numéro 1 marocain, Younès El Aynaoui allait être absent de cette vingt-quatrième édition du Grand Prix Hassan II de tennis en raison de son engagement au grand Chelem de Roland Garros (du 25 mai au 8 juin).
Les fans de la petite balle jaune, ainsi que ceux de Younès, ont été surpris et en même temps réjouits d’apprendre que ce dernier faisait partie de la liste des participants à ce grand tournoi international qui se dispute actuellement à Casablanca. A propos de la participation de Younès, Mohamed Mjid, président de la FRMT a déclaré à ALM «El Aynaoui, en tant que joueur professionnel a un programme serré. Sa participation au grand prix Hassan II était alors conditionnée. Il avait des engagements ailleurs. Mais, nous sommes contents qu’il soit parmi nous». Et d’ajouter «Younès a reçu la Wild card, une dizaine de jours avant le coup d’envoi de la compétition. Il est arrivé dimanche dernier au Maroc». Le vétéran marocain a quant à lui affirmé lors d’un point de presse tenu lundi après sa première victoire contre le roumain Victor Hanescu : «cette année, je n’ai pas disputé beaucoup de matches à cause des blessures. Mais à 36 ans, je veux toujours jouer. J’aurais aimé recevoir la wild card du Trophée, il y’a un mois. Ce qui n’était pas le cas. Mais l’essentiel est que je prenne part encore une fois à ce grand tournoi». L’autre invité qui s’est abstenu à la dernière minute n’est autre que la tête de série numéro n°9, Richard Gasquet. En effet, selon le président de la FRMT, «Gasquet s’était retiré de la compétition du fait qu’il avait, paraît-il, le moral à zèro». Gasquet aurait décidé de changer d’entraîneur, à une semaine de Roland Garros, pour sortir de la crise dans laquelle il est plongé depuis de début de la saison. Le tennisman français traverse une des périodes les plus difficiles depuis son arrivée au plus haut niveau. En 2008, il n’a pas réussi à se qualifier pour le moindre quart de finale. Par ailleurs, la dernière compétition de Younès remonte à quelques semaines au tournoi de Munich. A 36 ans, il devient le joueur le plus âgé à accéder aux demi-finales d’un tournoi ATP depuis Jimmy Connors, en 1993, alors qu’il était âgé de 40 ans.
Cette année, Younes n’a disputé que trois matches sanctionnés par une demi-finale au BMW Open de Munich où il a été battu par le Chilien Gonzalez en trois sets ( 3-6,6-4,6-3). A titre indicatif, la présente édition du Trophée Hassan II coincide cette année avec la Coupe du monde par équipes à Dusseldorf en Allemagne et le tournoi, également sur terre battue, de Poertschah en Autriche. Rappelons que l’année dernière, la victoire finale est revenue au Français Paul-Henri Mathieu qui s’est imposé aux dépens de l’Espagnol Albert Montanes par deux sets à zéro (6-1, 6-1).
L’ATP casablancais, le seul circuit dans le continent africain, a été remporté en deux temps par des joueurs marocains, Hicham Arazi en 1997 et Younès El Aynaoui en 2002.    

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *