Zhor El Kamch, reine de Casablanca

Zhor El Kamch, reine de Casablanca

Zhor El Kamch ne se fatigue jamais de courir dans les boulevards et avenues de Casablanca. Elle y va chaque année, pour courir uniquement pour son plaisir. Mais à chaque fois, elle se retrouve à la tête de ces milliers de femmes participantes à la course féminine casablancaise, «Courir pour le plaisir» qui a soufflé, dimanche matin, sa sixième bougie. Pour sa cinquième participation donc, la championne marocaine a dominé la course de bout en bout, prenant les commandes dès les premiers kilomètres et bouclant les 10 km de la course en 31 min 51 sec. La Marocaine a devancé de 19 secondes la Kenyane Tegla Taroupe, qui a occupé la deuxième place du podium avec un temps de 32 min 10 sec. Taroupe, qui dispose à son tableau de chasse de trois titres de championne du monde du semi-marathon (1997, 1998 et 1999) et vainqueur de plusieurs marathons dont ceux de Berlin (1999), de Rotterdam (98 et 99), de Londres (2000) et de Lausanne (2002), a donc échoué pour la seconde année consécutive à casser la domination d’El Kamch sur cette course. En 2003 déjà, la Kenyane a dû se contenter de la deuxième place derrière la championne marocaine. La troisième position de cette sixième course féminine a été occupée par l’Algérienne Souad Aït Salem qui a parcouru les 10 km en 32min 39 sec. Dimanche matin à Casablanca, même si elle courait pour le plaisir, Zhor El Kamch n’avait dans la tête qu’une seule chose, peaufiner sa préparation pour les prochains Jeux Olympiques qui se dérouleront à Athènes en août prochain. «Cette course est une compétition relevée avec la présence d’athlètes africaines et une excellente préparation en prévision des olympiades d’Athènes au cours desquelles je tenterai de m’aligner sur le 10.000m au lieu du marathon», a-t-elle déclaré dans des propos relayés par l’agence MAP. A signaler que la championne marocaine, dont la première sortie en marathon a été très remarquée le 4 avril dernier à Rotterdam, dispose des minima olympique sur les deux distances.
Du côté des organisateurs, la satisfaction est complète. Nawal El Moutawakel, présidente de la l’Association marocaine sport et développement (AMDS), organisatrice de la course, a exhibé fièrement le nombre de participantes cette année. «Le challenge a été relevé avec la participation d’environ 15.000 engagées », a-t-elle souligné avant de préciser que les organisateurs ont dû limiter les engagements à ce chiffre pour garantir un bon déroulement et une meilleure organisation. En plus du palmarès de cette 6ème édition, la championne olympique est également fière des top-runners qui ont pris part à la course casablancaise. En effet, le public, nombreux à la place Mohammed V dimanche matin a pu voir au départ les Marocaines Malika Assahsah, contrainte à l’abandon au 4ème kilomètre, Saloua Ouaziz, Majdoube Malika, Amina Dekkaoui et Hafida Narmouche, l’Algérienne Fadela Hamas, la Tunisienne Habiba Ghribi et l’Ukrainienne Okansa Melsaeva.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *