Zinédine Zidane ou quand le football devient un art

«Raul a été le meilleur mais Zizou a laissé sa marque». c’est ainsi que s’est exprimé le quotidien sportif Marca pour qualifier le but de Zidane lors de la rencontre qui a opposé dimanche son équipe, le Real Madrid aux coéquipiers de Naybet, le deportivo la Corogne.
On est à la 9e minute du jeu. Zizou reçoit un ballon de Figo dans la surface.
Décalé sur la gauche, le Français fait mine de s’enfoncer sur le flanc gauche mais revient vers la droite. Le ballon collé au pied, il repart à gauche. Semant trois défenseurs, il s’ouvre tout juste l’espace suffisant pour marquer d’un shoot croisé du gauche hors de portée de Molina. Plus que du football, c’est d’un véritable art qu’il s’agit et dont seul Zidane possède le talent. Le quotidien Marca parle de « danse » soulignant les «pas» d’un « cha, cha, cha» alors que le quotidien «El Mundo» parle de «cinq touches magistrales».
Le défenseur marocain Nourredine Naybet n’a pu qu’affirmer: «même si tu joues contre lui, tu ne peux qu’applaudir un but comme celui-là. Pour moi, c’est le meilleur joueur du monde».
Le Français n’a pas seulement brillé sur le but, mais il a aussi offert un match parfait, réussissant presque tout ce qu’il a voulu, des contrôles, des dribbles, des ouvertures.
Un vrai régal. Conscient que le Français avait conquis le public, l’entraîneur Vicente Del Bosque a remplacé son numéro 5 à la 90e minute pour qu’il reçoive l’hommage des supporteurs.
Les 75.000 spectateurs se sont alors levés pour saluer avec des vivats et des «Zizou, Zizou» la sortie de la vedette.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *