124ème derby WAC-RCA : Un match ouvert sur toutes les issues

124ème derby WAC-RCA : Un match ouvert sur toutes les issues

Des rencontres plus intéressantes les unes que les autres figurent au programme de la vingt-cinquième journée de la Botola Maroc Telecom D1.

Cette journée se jouera dans son intégralité et incontestablement l’affiche vedette est le derby, le 124e du nombre, qu’abritera le complexe Mohammed V opposant les deux «frères ennemis» et éternels rivaux le WAC et le RCA.

CRA-DHJ ainsi que KACM-HUSA se chargeront vendredi d’ouvrir les débats au stade Mimoun Larsi et de celui du Grand stade de Marrakech. La première confrontation mettra aux prises deux formations aux rendements extrêmes. Les partenaires de Raâdoni continuent toujours à broyer du noir. Ils ont du mal à retrouver leurs esprits. Encore  une fois, lors de la précédente journée, la sévère correction infligée par l’armada militaire (4-1) en témoigne. Le technicien Youssef Fertout est appelé à revoir ses plans tactiques surtout que le rideau va bientôt se refermer sur le championnat. La réception du Difaâ est loin d’être aisée. Vu leur forme actuelle, les Jdidis partiront avec les faveurs du pronostic puisqu’un probable succès les maintiendrait aux trousses des Wydadis.

Quant au derby régional du sud entre le Kawkab et le Hassania, il s’annonce explosif. Tous deux comptent un match en moins respectivement contre l’IRT et le FUS prévu le 3 mai. A présent, le spectre de la relégation plane toujours au-dessus de leur tête. Et pour cause, les deux équipes sont encore à la recherche de leur équilibre. Elles auront pour seul mot d’ordre la victoire afin d’améliorer leur classement. Devant un tel constat, on doit s’attendre à une lutte acharnée où tous les coups sont permis. Quant aux Zayanis, ils ont ressenti l’amer goût de la défaite le week-end dernier, trébuchant au stade Al Massira face aux Abdis – but inscrit par le feu-follet Bakraoui à quatre minutes du temps réglementaire. Le scénario risque de se répéter même à domicile face à une formation très coriace et en progression constante. Le CRA peut en témoigner. Comme l’appétit vient en mangeant. Les Ghenjaouis, El Oumari, Tangara… feront tout ce qu’il faut pour aller le plus loin possible, voire de se rapprocher d’une place qualificative au safari africain toujours accessible. Quoi qu’il en soit, le coach Samir Yaich reste confiant, car ses protégés sont animés par une forte détermination de se racheter après le faux-pas enregistré loin de leurs bases.

Le même jour et à la même heure au stade Municipal de Berkane, la RSB attend de pied ferme son adversaire du jour, en l’occurrence le KAC. L’équipe orientale est dans une phase de progrès important. Ne vient-elle pas de revenir avec un nul précieux d’El Jadida. Profitant de l’avantage du terrain et du soutien du public, les partenaires de Housni ne jurent que par la victoire. Longtemps bons derniers, les hommes de Hassan Ajuoui se sont révoltés en venant à bout de ceux de Sergio Lobera. Ils tiennent à récidiver en ralliant la capitale de la clémentine.

Battus dans leur jardin par le leader (0-2), les Tadlaouis n’ont pas montré grand-chose d’intéressant ce jour-là. Ils n’auront pas la tâche aisée non plus en foulant la pelouse de Saniet Rmel. Pour espérer revenir indemnes au bercail face à un adversaire en quête de rachat, les protégés de Khaïri ont intérêt à tout donner le jour du match. La pilule est en effet dure à avaler pour le MAT après la claque reçue à Kénitra. Elle n’est pas la seule. La réaction est obligatoire pour stopper l’hémorragie. A commencer par le match prévu ce samedi.

Les Khouribguis revenus avec un succès de taille de Casablanca le week-end dernier, partent favoris devant une équipe de l’IRT dont l’élimination de la compétition africaine est restée en travers de la gorge. Les coéquipiers de Bakr Hilali sont toujours en embuscade pour récupérer la quatrième place. Bien que l’OCK aura l’avantage du terrain, la rencontre devrait se jouer sur d’infimes détails.

Si le FUS poursuit son aventure africaine, en championnat il est en position inconfortable. Ceci est dû aux points gaspillés en cours de route. Hausser le niveau du jeu s’annonce primordial face à l’OCS, qui se présente à ce match en ayant enregistré sa première défaite en phase retour (devant l’IRT).

Mais tous les projecteurs seront braqués ce dimanche sur le complexe Mohammed V pour le 124ème derby casablancais. Face au JSKT le WAC s’est affirmé comme un patron impitoyable. Le leader a su imposer sa supériorité technique en gagnant haut la main (0-2) faisant ainsi un très grand pas vers le sacre. Tout baigne au sein de l’effectif wydadi :
une défense solide et une attaque agressive animée par le buteur et première gâchette de la Botola, Jibour, avec seize concrétisations. Avec tous ces atouts, les «Rouge et Blanc» sont bien partis pour tenir la route.

De l’autre côté, le dauphin a gaspillé des points lors de la précédente journée en s’inclinant à domicile face à l’OCK. Les Verts étaient tout simplement inexistants et très faibles techniquement. Première conséquence : l’écart les séparant de leurs niveaux ? s’est accentué. Le fait d’évoluer devant des gradins vides constitue un handicap majeur. De plus, l’absence du maître à jouer ce jour-là, Essam Erraki, s’est fait ressentir.

Face aux Wydadis, les «Vert» aborderont la rencontre avec plus d’envie et de confiance en soi. D’ailleurs, les partenaires de Anass Zniti nous ont habitués à relever la tête dans de pareilles circonstances.

En fait personne ne peut se hasarder à émettre le moindre pronostic. Tellement le match peut basculer à tout moment en faveur de l’un comme de l’autre.

L’essentiel est que ce choc tienne toutes ses promesses avec à l’appui du beau spectacle et du beau jeu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *